Un couple de Shawinigan accueille des triplés

Audrey Morasse, Martin Lavallée, leur fille Kelyann et... (François Gervais)

Agrandir

Audrey Morasse, Martin Lavallée, leur fille Kelyann et leur nouveau trio!

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Il y a de ces événements qui changent littéralement une vie. Audrey Morasse et Martin Lavallée de Shawinigan en savent quelque chose. Ce couple déjà parent d'une petite fille de six ans a vu soudainement la famille s'agrandir avec l'arrivée de non pas un ou deux, mais bien trois bébés.

«Ils sont mes petits miracles», avoue la mère de ces trois mignons triplés non identiques nés le 15 mai et prénommés Lesly, Zack et Ayden. Prématurés, les trois petits ont dû passer quelque temps à l'hôpital avant d'arriver dans leur foyer.

Ces petits êtres sont en effet des miracles pour leurs parents, car ils ont longtemps été souhaités. Le couple espérait avoir un deuxième enfant après la naissance de son aînée, Kellyann. Toutefois, l'aventure fut longue et douloureuse. Audrey Morasse a eu deux fausses couches, l'entraînant même dans une dépression.

Le couple a fait appel à la clinique de procréation médicalement assistée du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Audrey Morasse et Martin Lavallée se souviendront toujours de ce jour où ils se sont rendus à l'hôpital pour l'échographie de la grande nouvelle.

«La veille de l'échographie, j'ai fait un rêve bizarre. J'ai rêvé qu'on nous disait qu'on en avait trois», se souvient celui pour qui la fête des Pères a une couleur toute particulière cette année.

«La dame qui faisait mon échographie m'a dit qu'elle avait une ''méganouvelle'' à nous annoncer», renchérit Audrey Morasse.

«Quand on nous a dit qu'on avait des triplés, Audrey s'est mise à trembler et moi je riais [d'un rire un peu nerveux]», ajoute son conjoint. «Ça change une vie. Mais j'adore ça.»

Aujourd'hui, ces moments difficiles où ils tentaient d'avoir un deuxième enfant sont derrière eux. Un simple regard en direction des trois jeunes triplés est suffisant pour que les parents affichent un très large sourire.

Lorsqu'on entre dans la nouvelle maison des Morasse-Lavallée, un aspect saute aux yeux. On remarque rapidement les trois coquilles des sièges d'auto pour bébé, les trois chaises à bascule et la réserve de biberons digne d'un centre de garde en milieu familial.

Les nouveaux parents de triplés ont rapidement compris une chose: avoir trois bébés, ça demande de l'organisation. «Une chance que les triplés boivent aux mêmes heures... nous sommes chanceux», avoue le père en souriant.

Malgré toute l'organisation du monde, avoir des triplés entraîne d'importants coûts. Depuis l'annonce de la venue des bébés, la petite famille a quitté son appartement situé au troisième étage pour emménager dans sa nouvelle maison et elle a mis en vente la voiture pour se procurer une minifourgonnette.

«Nos pères nous ont vraiment aidés pour l'achat de la maison et les travaux. Nous n'avions pas le choix, ça devait se faire là!», soutient Martin Lavallée. «On est chanceux d'avoir trouvé cette maison, elle est parfaite pour nous. On peut être ici longtemps.»

Étant travailleur autonome, Martin Lavallée dit ne pas avoir droit au congé parental. Il a donc rapidement recommencé à travailler après l'accouchement de sa conjointe. De son côté, sa conjointe a perdu son emploi de préposée aux bénéficiaires alors qu'elle était enceinte. Son employeur affirmait avoir été obligé de couper du personnel, car il avait perdu un contrat avec le CIUSSS.

«Nous avons beaucoup d'aide de nos parents», affirme, reconnaissant, M. Lavallée qui note que l'État offre 6000 $ aux parents à la naissance de triplés.

Les parents doivent de plus tout posséder en triple, ce qui rend faciles les calculs pour l'achat de couches et de lait pour bébé prématuré. Pour acheter ces produits en gros, le couple a reçu des chèques-cadeaux de la part de chaînes de pharmacies bien connues.

Lorsque la maman portait dans son ventre ses trois petits, près de 80 personnes ont participé à un souper spaghetti pour amasser des fonds. Pour Audrey Morasse, ce gros shower de bébés était une incroyable surprise. Et à la clé, la mère des triplés a recueilli 800 $.

Des amis leur ont aussi offert plusieurs accessoires ou vêtements. Ce soutien de la communauté est extrêmement apprécié par les parents d'une famille qui est passée soudainement de trois à six membres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer