500 000 $ pour soutenir les aînés

La directrice générale de la Maison des grands-parents... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

La directrice générale de la Maison des grands-parents de Trois-Rivières, France Pronovost, était entourée, lors de l'annonce d'investissements pour soutenir des organismes qui oeuvrent auprès des aînés de la région, de la ministre du Tourisme et responsable de la Mauricie, Julie Boulet, et de la ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) À quelques jours de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes aînées (le 15 juin), la ministre responsable des Aînés, Francine Charbonneau, était de passage à Trois-Rivières lundi afin d'annoncer des investissements de 503 088 $ pour la réalisation de plusieurs initiatives visant l'amélioration des conditions de vie des personnes aînées de la région.

«Tous les organismes qui s'occupent des aînés au Québec sont importants parce que chacun contribue à maintenir nos aînés actifs», a affirmé la ministre Francine Charbonneau. «Dans ces organismes, il y a des aînés qui s'y investissent. [...] À partir de 50 ans, le taux de gens qui font du bénévolat est important au Québec.»

Sur les quelque 500 000 $ annoncés, une somme de 158 088 $ servira au déploiement de quatre nouveaux projets dans le cadre du programme Québec ami des aînés.

À Trois-Rivières, le Cybernet café Le Bucafin a reçu 74 700 $ pour un an, la Démarche des premiers quartiers se voit remettre une subvention de 44 126 $ pour deux ans alors que La Gazette de la Mauricie a obtenu 29 100 $ pour un an. 

De son côté, le Soutien à domicile des Chenaux de Sainte-Geneviève-de-Batiscan aura 10 162 $ pour deux ans. La Maison des grands-parents de Trois-Rivières a quant à elle reçu une somme de 45 000 $ pour soutenir la consolidation de ses activités intergénérationnelles.

«Nos 120 bénévoles font de l'aide aux devoirs, participent à un club de tricot pour offrir des vêtements à des jeunes des centres jeunesse ou sans-abri, ou prennent part aux ateliers de cuisine», a souligné la directrice générale de la Maison des grands-parents, France Pronovost.

Une autre aide de 270 000 $ a également été accordée à six initiatives de travail de milieu auprès des aînés en situation de vulnérabilité (ITMAV) de la région. 

«Les ITMAV visent particulièrement à soutenir des postes de travailleurs de milieu au sein d'organismes communautaires pour les aînés en situation de vulnérabilité ou à risque de fragilisation, en vue de favoriser l'accompagnement de ceux-ci vers les ressources pertinentes de leur communauté, laissant ou redonnant à la personnes aînée le pouvoir de faire des choix pour son mieux-être», a précisé Julie Boulet, la ministre du Tourisme et responsable de la région de la Mauricie. «Les aînés sont les piliers et les âmes de bien des organismes au Québec.» 

De plus, la Ville de Trois-Rivières a reçu un soutien financier de 30 000 $ pour qu'elle puisse mettre à jour sa politique et son plan d'action pour s'adapter au vieillissement de sa population. 

«Le mieux-être des personnes aînées représente une priorité pour notre gouvernement. Par l'ensemble de ces mesures, nous soutenons donc des projets qui contribuent à créer des milieux de vie où ces personnes peuvent s'épanouir et participer plus activement à la société», a ajouté Mme Boulet. 

L'ensemble des députés libéraux de la région, à l'exception de celui de Maskinongé, Marc H Plante, qui se trouve en mission en Belgique, ont assisté à l'annonce de lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer