Eaux usées au lac à la Tortue: une économie de 6 M$?

Michel Angers... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Michel Angers

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Noreau
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le projet d'assainissement des eaux usées au lac à la Tortue pourrait coûter 6 millions $ de moins. C'est ce qu'affirme la firme Busch Vacuum Technics qui tiendra une séance d'information publique le 7 juin prochain pour présenter son concept d'égout sous vide. Le maire de Shawinigan, Michel Angers, rejette cette nouvelle alternative qui ne vise qu'à retarder le projet selon lui.

Alors que la Ville s'était déjà engagée avec Pluritec, ce nouveau joueur est observé d'un oeil sceptique par le maire Angers. «Je suis un peu surpris. Je comprends difficilement qu'une firme privée vienne s'immiscer et pratiquer une sorte de lobbying sur une entente qu'on a déjà eue avec le ministère», soutient-il.

Lors de cette rencontre, la firme Busch Vacuum Technics sera assistée par d'autres firmes spécialisées qui présenteront le système d'égout sous vide AIRVAC. On souhaite informer les citoyens de cette option qui s'avérerait beaucoup moins coûteuse et qui permettrait d'économiser au bas mot 6 millions $ alors que le projet est évalué à 40,2 millions $.

Le maire n'avait jamais entendu parler de cette firme jusqu'à tout récemment. Il craint qu'elle ne vienne brouiller les cartes et que le projet qui a déjà subi moult remous, soit repoussé. «Ce que ça risque de faire, c'est de compromettre éventuellement le projet ou de retarder le projet. On est déjà très avancé. Si on veut être capable de commencer les travaux au printemps 2017, il va falloir passer à l'action bientôt. C'est une question de délai», martèle-t-il.

«Pensez-vous sincèrement que nous n'avons pas fait les études et les analyses avec des firmes professionnelles nécessaires pour avoir le meilleur prix possible?», questionne-t-il.

Il ne prête aucune crédibilité à cette firme et à la nouvelle technologie qu'elle avance. «Si le ministère des Affaires municipales avait été convaincu que la formule qui est proposée est moins cher et plus efficace, pensez-vous qu'il se serait privé de 6 millions $ de moins? Le ministère vise toujours le plus bas soumissionnaire conforme», rappelle M. Angers.

Pour les citoyens intéressés à entendre parler de ce nouveau système, la rencontre d'information se déroulera ce mardi 7 juin à 19 h à la salle communautaire Lupien située au 1071, 37e Avenue à Lac-à-la-Tortue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer