Éric Roch plaide coupable à 46 accusations

Éric Roch...

Agrandir

Éric Roch

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Éric Roch a plaidé coupable, mercredi, à un total de 46 chefs d'accusation en lien notamment avec la séquestration d'une sexagénaire, des voies de fait contre une autre femme et une série d'introductions par effraction.

Le 5 mai 2015, c'est cet individu au lourd passé judiciaire qui s'était introduit au beau milieu de la nuit dans la résidence d'une femme demeurant dans le secteur Sainte-Marthe-du-Cap. Il l'avait menacée avec un couteau sur la gorge afin qu'elle lui donne de l'argent.

Comme il n'y avait rien dans son portefeuille, il l'avait enlevée, amenée de force dans son véhicule avec l'intention de l'obliger à retirer de l'argent dans un guichet automatique. Au cours du trajet, il avait conduit la voiture de la dame très dangereusement, sans respecter la signalisation et circulant même en sens inverse.

Il s'était ensuite arrêté dans un dépanneur de la rue Fusey pour obliger son otage à aller lui chercher des cigarettes et de l'eau. Celle-ci en avait profité pour demander au commis d'appeler la police.

Le suspect avait été arrêté peu de temps après une courte poursuite policière. Il avait notamment perdu le contrôle sur le boulevard Thibeau. Les policiers avaient dû fracasser la vitre de la voiture pour lui mettre la main au collet, car il tentait toujours de prendre la fuite.

Il était également accusé de séquestration, voies de fait causant des lésions, voies de fait armées avec un couteau et menaces contre une femme qu'il fréquentait depuis quelques mois.

Ces événements étaient survenus entre le 29 et le 30 avril 2015 lors d'une dispute portant sur un vol qu'il venait de commettre. La dame était alors enceinte.

Il lui avait notamment serré la gorge au point qu'elle manque d'air, il lui avait tiré les cheveux et lui avait asséné des coups de poing à la tête. Il l'avait enfermée dans la maison et dans un garde-manger.

Puis, pendant qu'il lui tenait le bas du corps, il lui avait placé la tête à l'extérieur d'une fenêtre de sorte qu'elle s'était retrouvée en partie dans le vide. Il l'avait aussi menacée avec un couteau en lui disant que son bébé ne viendra pas au monde. La dame avait finalement réussi à prendre la fuite et à trouver refuge chez des voisins.

Roch a aussi admis avoir commis une trentaine d'introductions par effraction et de vols dans des résidences et des commerces. La majorité des délits ont été commis à Trois-Rivières entre décembre 2014 et mai 2015.

Parmi les endroits visités, on compte la Cour municipale de Trois-Rivières située sur la rue Paré, la Clinique du sommeil, le Centre Esthétique médicale, la clinique du Dr Louis Bourdon, Encan DM, Taouk Resto, Ordichef, Maison en gros, le Dépanneur Chemin du Roy, Lucien Hénaire, Wolseley, Cuisine Doyon, deux succursales de Physio St-Maurice, P'tit resto 2, Clinique Physio Action, une succursale de Subway, l'Entrepôt du Couvre-plancher, un Dépanneur Provisoir, Céramique Des Roches et le restaurant le Riverain.

À cette liste, on peut ajouter deux introductions par effraction à Matane en septembre 2014. Les sommes volées varient entre quelques dollars et 11 568 $.

Le prévenu, qui est défendu par Me Yvan Braun, a également plaidé coupable à des accusations pour le vol d'un VTT à Champlain, trois tentatives de vols de véhicules à Matane (il voulait revenir à Trois-Rivières) et deux bris d'engagements.

Le procureur de la Couronne, Me Jean-Marc Poirier, a demandé au tribunal d'envoyer Éric Roch subir une évaluation afin de le faire déclarer délinquant dangereux ou à contrôler, et ce, à la lumière de ses nombreux antécédents judiciaires de même nature et de la nature de certains crimes commis.

Selon toute vraisemblance, le juge Jacques Lacoursière devrait accéder à cette demande d'évaluation mais il a fait savoir qu'il avait besoin de plus de temps pour motiver sa décision. Le dossier a donc été reporté au 31 mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer