Le magasin Le Brun en ville a ouvert ses portes

Isabelle Thibeault est la copropriétaire du magasin Le... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Isabelle Thibeault est la copropriétaire du magasin Le Brun en ville.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Jouant à fond la carte de la nostalgie, les propriétaires du magasin Le Brun en ville misent aussi sur le vent de renouveau commercial qui souffle au centre-ville de Trois-Rivières pour attirer annuellement plus de 150 000 personnes à leur commerce. Et l'allure de la première fin de semaine d'activités laisse entrevoir de belles choses.

Isabelle Thibeault et Richard Vienneau sont les propriétaires de cet établissement situé en plein centre-ville de Trois-Rivières, dans le même édifice que l'hôtel Oui Go! Les propriétaires du magasin général Le Brun de Maskinongé ont investi environ 250 000 $ afin de créer ce type de commerce avec l'ambiance qui l'accompagne.

«À Maskinongé, c'est un musée où on intègre une boutique. Ici, c'est l'inverse. On veut faire vivre aux clients l'expérience d'un magasin général. Et on arrive dans une période où le centre-ville est effervescent. On sent la thématique de l'après-guerre avec l'ouverture de la Maison de débauche, les Contrebandiers», raconte Isabelle Thibeault.

Musique swing, vieux contenants de tabac, téléphone noire à roulette, employés en costumes d'époque, tout est mis en place pour amener les clients à replonger dans leurs souvenirs de jeunesse. Et comme dans tout bon magasin général, les clients peuvent acheter une variété de produits comme des bonbons, des chemises à carreaux et des articles dérivés de la compagnie Coca-Cola qui font la joie des collectionneurs.

«On vend du savon du pays fabriqué selon la recette originale par une entreprise de Kamouraska. On vend des linges de vaisselle tissés par des artisans de Saint-Mathieu-du-Parc. On a l'onguent Watkins. On joue beaucoup sur l'émotion pure. Et ça crée beaucoup d'échanges entre les gens. Ils se racontent un bout de leur vie en regardant un jouet, un bonbon. Ça ouvre à la communication.»

L'équipe du magasin Le Brun en ville a été quelque peu surprise par la popularité de la boutique en cette fin de semaine. Plus de 1000 personnes ont franchi les portes du commerce durant ce week-end de trois jours, laissant peu de répit aux sept employés.

«Samedi, on pensait fermer à 21 h, raconte Mme Thibeault. Mais il y a eu du monde jusqu'à 23 h 30. On va donc ouvrir le vendredi et le samedi jusqu'à 23 h», ajoute Mme Thibeault, en précisant que le projet n'aurait pu voir le jour ailleurs que dans une bâtisse ayant une telle histoire et affichant une richesse architecturale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer