COMPSEP devra trouver 30 000 $ d'ici quelques jours

On retrouve sur la photo Marie-Josée et Sylvie... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

On retrouve sur la photo Marie-Josée et Sylvie Tardif, respectivement coordonnatrice adjointe et coordonnatrice générale de COMSEP.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) COMSEP dispose d'une douzaine de jours à peine pour trouver 30 000 $ et éviter ainsi de faire un déficit dans son budget 2015-2016.

Jeudi, la coordonnatrice générale, Sylvie Tardif, a annoncé que les bénévoles se retrouveront sur sept coins de rues de Trois-Rivières, le 27 mai, dans l'espoir de combler le manque à gagner. Un souper spaghetti est aussi prévu le 25 mai, à partir de 11 h 45, au rez-de-chaussée de la Maison de la solidarité.

COMSEP écope énormément de l'austérité du gouvernement Couillard. L'an passé, les coupes imposées par Québec avaient causé un déficit de 47 000 $ à l'organisme qui a fait des miracles en terminant malgré tout son exercice budgétaire avec un déficit d'à peine 5000 $ grâce au soutien populaire. C'était la première fois en 30 ans que COMSEP se retrouvait en pareille situation, sauf en 2004, lors de son incendie.

Des coupes supplémentaires ont frappé encore plus fort, cette année. COMSEP s'est soudainement retrouvé en déficit de 75 000 $ pour l'année 2015-2016.

Jeudi, Sylvie Tardif, a fait le point devant les médias pour expliquer qu'un plan de réduction très sévère permet maintenant de ramener ce déficit à 30 000 $. Pour éviter le pire, COMSEP n'a toutefois plus d'autre choix que de se tourner vers la population, comme elle l'avait fait l'an dernier, pour régler cette situation.

«Il y a eu des coupes de subventions. Il y a eu des réductions de subventions. En début d'année, tu fais ta prévision budgétaire en prévoyant que tu as toujours eu 60 000 $, 70 000 $ et ils te donnent 30 000 $ ou 40 000 $ de moins. Alors tu es obligé de t'organiser», déplore Mme Tardif.

«Il y a des organismes qui étaient locataires ici et qui ont été fermés», ajoute-t-elle. «Le Forum jeunesse n'existe plus. Le Regroupement des centres de la petite enfance louait deux locaux. Il n'y a que leur téléphone et leur poste qui est ici», raconte Sylvie Tardif. «C'est de l'autofinancement de moins», explique-t-elle.

«En fermant ces organismes-là, ils nous ont fragilisés et du jour au lendemain, on a perdu beaucoup d'argent de loyer», ajoute la coordonnatrice adjointe, Marie-Josée Tardif. Toute cette austérité fait que les espaces de locations dans la Maison de la solidarité sont devenus très difficiles à combler», déplore-t-elle.

«C'est une semaine extrêmement importante, la semaine prochaine, pour notre autofinancement. Avec 30 000 $, on ne devrait pas avoir de déficit majeur», croit Mme Tardif.

Les gens peuvent aussi faire un don via PayPal en se rendant sur le site web de COMSEP au www.comsep.qc.ca ou envoyer un chèque à l'ordre de COMSEP au 1060 Saint-François-Xavier, Trois-Rivières, G9A 1R8.

Étant subventionné par Centraide, COMSEP ne peut pas faire de levée de fonds à l'automne. «Dans le temps des Fêtes, il y a la Guignolée des médias. On ne veut pas leur nuire. Pédiatrie sociale, le Noël du pauvre, on ne veut pas leur nuire. Il reste janvier, février» et le froid mordant pour les bénévoles ou bien avril, indique Mme Tardif. Toutefois, mai est une plus belle saison pour une levée de fonds sur le coin des rues, plaide-t-elle.

Pour abaisser son déficit anticipé de cette année, la direction de COMSEP a procédé à un plan de réduction comprenant notamment la fin des interventions dans le secteur Jean-Nicolet, l'abolition d'une partie du programme d'École citoyenne, une diminution du nombre de certaines activités. Les frais de repas ont été diminués grâce à un partenariat avec Moisson Mauricie. Deux contrats de travail n'ont pas été reconduits et les salaires ont été gelés. Ce ne sont là que quelques exemples parmi une très longue liste de mesures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer