Un café avec un policier

L'agente Carole Arbelot de la Sécurité publique de... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'agente Carole Arbelot de la Sécurité publique de Trois-Rivières ainsi que quelques-uns de ses collègues policiers ont procédé au lancement du programme «Un café avec un policier» au restaurant McDonald's du boulevard des Forges.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les policiers de la Sécurité publique de Trois-Rivières ont troqué le radar pour la cafetière, mercredi matin, à l'occasion du lancement du programme «Un café avec un policier».

Cette initiative, qui existe déjà ailleurs au Québec et qui s'implante à Trois-Rivières, vise à créer des liens entre les policiers et la population dans un contexte détendu et amical.

Ainsi, une fois par mois, quelques policiers se rendront dans un restaurant McDonald's ou Tim Hortons différent afin de servir le café aux clients et de discuter avec eux. Mercredi matin, c'est au McDonald's du boulevard des Forges que le programme a été lancé.

«Ça facilite les échanges, parce que c'est dans un contexte beaucoup plus détendu et convivial», constate l'agente Carole Arbelot, responsable des relations communautaires à la Sécurité publique de Trois-Rivières et qui chapeaute l'organisation du projet.

Selon elle, ces rencontres permettent également de rejoindre certaines clientèles qui n'oseraient pas aborder un policier dans la rue ou appeler au poste de police afin de poser leurs questions, de peur de déranger. Ainsi, ce contact direct permet de recueillir de l'information, de détecter des problématiques et de proposer des solutions, soutient Mme Arbelot.

Il a d'ailleurs été possible de constater, mercredi matin, que les questions des citoyens étaient nombreuses, lors du lancement de ce programme. 

De nombreux clients du restaurant ne se sont pas gênés pour s'asseoir avec les policiers et discuter avec eux, tout en se renseignant sur des particularités du travail policier ainsi que sur des idées parfois préconçues, que les agents de la paix ne se sont pas gênés pour clarifier.

À chaque mois, «Un café avec un policier» se déplacera dans un restaurant différent pour une période de deux heures, et l'emplacement sera annoncé d'avance par une publicité diffusée quelques jours avant.

Carole Arbelot précise qu'un effort sera mis pour couvrir les différents secteurs de la ville de Trois-Rivières. Les gens désireux de venir rencontrer les agents de la Sécurité publique pourront ainsi se rendre au restaurant visité pour se faire servir le café et échanger avec les policiers.

Né en 2011 en Californie, ce concept s'étend aujourd'hui à plus de 175 villes américaines. Au Québec, depuis 2014, ce sont une douzaine de services policiers qui ont choisi d'adopter l'idée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer