Pour économiser l'eau potable

La campagne d'économie d'eau potable se déroulera encore... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

La campagne d'économie d'eau potable se déroulera encore tout l'été à Trois-Rivières.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Ville de Trois-Rivières ne réduira pas ses efforts, cet été, afin de sensibiliser les citoyens à l'économie d'eau potable. À l'occasion du lancement de sa campagne annuelle d'économie d'eau potable, vendredi matin, la Ville a dévoilé les grandes lignes de ses initiatives qui visent à diminuer encore plus la moyenne de consommation par habitant.

Rappelons qu'en 2011, au moment où le gouvernement du Québec lançait sa Stratégie québécoise d'économie d'eau potable, les Trifluviens avaient une moyenne de consommation d'eau potable de 461 litres par jour. L'objectif était de ramener cette statistique à environ 438 litres par jour un an plus tard.

L'an dernier, les Trifluviens ont consommé une moyenne de 409 litres d'eau par jour, et la Ville espère maintenant voir cette amélioration se poursuivre, en passant sous la barre des 400 litres d'ici la fin 2016.

«C'est un objectif réaliste, mais ces statistiques sont fragiles. Il suffit qu'on connaisse un été très chaud et très sec, et la moyenne grimperait de façon importante. C'est un effort quotidien, constant que les gens doivent faire, en adoptant de petites habitudes à chaque jour», croit Dominic Thibeault, chef de division hygiène du milieu et développement durable pour le service des Travaux publics.

Ainsi, l'équipe en charge de cette campagne d'économie d'eau potable sera présente dans plus d'une soixantaine d'activités, festivals, conférences ou événements durant la saison estivale. Il y aura distribution de barils de pluie, visites de l'usine de filtration, tournées des fêtes de districts et campagnes publicitaires, pour ne nommer que quelques mesures.

Par ailleurs, de nombreuses classes de 5e année du territoire seront rencontrées afin d'assister à une présentation sur l'économie d'eau potable, une mesure qui semble avoir fait ses preuves par le passé. «Les jeunes de 5e année sont assez vieux pour être capables de comprendre les mesures et l'importance de la démarche, et ils ont très souvent une influence positive sur leurs parents», constate Dominic Thibeault.

Les jeunes sont donc invités à, par exemple, ne pas laisser couler l'eau inutilement lorsqu'ils se brossent les dents, réduire le temps passé sous la douche ou encore utiliser de l'eau de pluie pour arroser les fleurs et le potager, des mesures simples mais qui font une grande différence, croit M. Thibeault.

Par ailleurs, comme les autres années, des patrouilleurs sillonneront les rues de la ville pour faire respecter la réglementation municipale sur l'arrosage, dont le détail complet est disponible sur le site eau.v3r.net.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer