Un projet de résidence soulève les passions à Saint-Tite

Le projet de la résidence pour personnes âgées... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le projet de la résidence pour personnes âgées Le Béli à Saint-Tite soulève les passions. S'il est jugé très intéressant pour les citoyens plus âgées de Saint-Tite, plusieurs se questionnent sur la pertinence de construire la résidence sur l'actuel site du stade de baseball.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Saint-Tite) Le projet de la résidence pour personnes âgées Le Béli à Saint-Tite soulève les passions. S'il est jugé très intéressant pour les citoyens plus âgés de Saint-Tite, plusieurs se questionnent sur la pertinence de construire la résidence sur l'actuel site du stade de baseball.

Près de 350 personnes ont assisté lundi à... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Près de 350 personnes ont assisté lundi à la soirée d'information sur le projet de résidence pour personnes âgées et la relocalisation du stade de baseball.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Voici une maquette du projet Le Béli présentée... - image 1.1

Agrandir

Voici une maquette du projet Le Béli présentée par le Groupe Beaumier.

C'est dans ce contexte que plus de 350 citoyens ont assisté lundi à une rencontre d'information sur ce projet.

La résidence Le Béli est un projet du Groupe Beaumier et représente pour sa première phase des investissements de 12,7 millions $. L'entreprise est déjà présente à Saint-Tite en exploitant le supermarché Metro.

De plus, le Groupe Beaumier possède trois autres Metro dans la région ainsi que la résidence le Havre du Faubourg et le développement domiciliaire le Faubourg du ruisseau à Nicolet.

Dans une première phase, le promoteur prévoit construire à Saint-Tite 86 appartements pour personnes autonomes ainsi que 19 chambres de soins pour personnes semi-autonomes. Tous les services habituels seraient offerts dans cette résidence, dont un cinéma, une chapelle et une piscine.

Dès les premières minutes de la rencontre d'information, le maire de Saint-Tite, André Léveillé, a présenté des statistiques démographiques qui démontrent, selon lui, la pertinence de construire une nouvelle résidence pour personnes âgées à Saint-Tite. Si en 2016, on compte environ 3700 personnes de 65 ans et plus sur près de 12 000 citoyens, les prévisions indiquent qu'elles seront en 2026 près de 4900.

«Le nombre de jeunes va rester stable, alors qu'il y aura une augmentation des personnes âgées de 65 ans et plus. Nous avons un important besoin de logements», soutient le maire.

«Plusieurs personnes continuent de quitter Saint-Tite pour habiter dans des résidences à leur goût de Trois-Rivières ou Shawinigan. Et il s'agit d'investissements jamais réalisés à Saint-Tite.»

Le promoteur souhaitant construire la résidence sur le terrain du stade de baseball, la municipalité a également présenté un projet de relocalisation de cette infrastructure sportive sur un site situé à l'ouest de la rue Saint-Gabriel qui accueille déjà des terrains de soccer. Bien sûr, ce déménagement nécessiterait des dépenses de 400 000 $. Le maire assure que le nouveau terrain serait plus beau que l'actuel.

Une jeune joueuse de balle, Maxim Lacoursière, a interpellé le maire afin de lui demander quand le nouveau terrain serait prêt. Elle souligne que les joueurs ne souhaitent pas devoir se rendre à Shawinigan ou ailleurs pour pratiquer leur sport. «Nous allons commencer à travailler sur le nouveau terrain dès cet été. Il sera prêt en 2017», précise le maire.

La municipalité de Saint-Tite souhaite de plus réaménager l'ensemble du secteur de la rue Adrien-Bélisle, la rue où est situé l'actuel stade. Elle a d'ailleurs mandaté la Fondation Rues principales afin qu'elle propose un projet pour ce secteur. Ces travaux de réaménagement combinés à la relocalisation du terrain de baseball s'élèveraient à 1,8 million $. Si on soustrait les 380 000 $ pour la vente du terrain au promoteur de la résidence, les citoyens de Saint-Tite devraient donc éponger une facture d'environ 1,4 million $.

Cette nouvelle résidence entraînerait toutefois des retombées sous formes de taxes de 72 000 $ annuellement. En raison des crédits de taxes accordés par la Municipalité, ces retombées ne seraient par contre une réalité qu'après huit ans.

De nombreux citoyens présents lors de la soirée d'information de lundi soir ont manifesté leurs inquiétudes à l'égard du déménagement du terrain de baseball. Plusieurs personnes travaillant auprès de la jeunesse et des équipes de balle estiment que le promoteur devrait trouver un autre terrain. La jeune Audrey Ann Gagnon, membre d'une équipe de balle, fait d'ailleurs circuler une pétition en ce sens. Déjà, elle a recueilli près de 450 signatures.

Le promoteur indique cependant que le seul terrain pouvant accueillir le projet de résidence sur les quatre envisagés à l'origine est celui du stade de baseball. Il est le seul à présenter plusieurs avantages selon lui, dont ceux d'être au coeur du village, devant un parc et près de tous les services et commerces.

«Si on ne fait pas le projet sur le terrain de balle, on ne le fera pas à Saint-Tite», a alors déclaré Mario Beaumier.

Une assemblée publique sur le plan d'urbanisme aura lieu mardi à 19 h à la salle des aînées, il sera notamment question du changement de zonage nécessaire pour que le terrain de baseball puisse accueillir la résidence pour personnes âgées. Ce changement devra toutefois être entériné par le conseil municipal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer