Un coup de pouce pour entretenir l'église de Saint-Prosper

De gauche à droite: le maire Michel Grosleau,... (François Gervais)

Agrandir

De gauche à droite: le maire Michel Grosleau, Mgr Martin Veillette, le président de la fabrique, Louis-Marie Thériault et le député de Champlain, Pierre-Michel Auger.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Saint-Prosper) La municipalité de Saint-Prosper-de-Champlain a perdu sa caisse populaire, son épicerie et son presbytère qui a été récemment vendu. Inutile de dire que cette agglomération de 527 âmes tient mordicus à son église. C'est pourquoi une soixantaine de bénévoles, soit environ 11 % de la population, étaient présents vendredi lors de l'annonce d'une subvention provinciale pour la réfection de la toiture de cette église patrimoniale, la plus vieille de la MRC des Chenaux et sans doute la plus originale puisqu'elle est encore chauffée au bois.

Le député de Champlain, Pierre-Michel Auger, a annoncé une aide financière de 122 616 $ qui servira principalement à la restauration de la toiture de l'édifice datant de 1848.

Étant donné l'importance patrimoniale de cet édifice religieux, le député a d'ailleurs lancé l'idée de l'intégrer dans le circuit touristique Sacré Circuit qui permet de visiter divers joyaux du patrimoine historique religieux dans la région.

L'aide financière est comprise dans les 10 millions $ consacrés par Québec, dans le présent exercice financier, à la restauration de 51 bâtiments patrimoniaux à caractère religieux au Québec.

Comme le fait valoir Mgr Martin Veillette, administrateur au conseil de fabrique, «depuis 20 ans, le gouvernement provincial soutient, par le patrimoine religieux, des efforts faits pour conserver nos édifices religieux. Il ne faut pas oublier que pendant toutes les autres années, ce sont les paroissiens et paroissiennes seulement qui ont maintenu ces édifices-là. Comme Église, on a fait, dans les débuts et par après aussi, une part importante pour bâtir, mettre en place, développer, conserver, réparer, rénover», fait-il valoir.

Louis-Marie Thériault, président du conseil de fabrique, indique que les travaux prévus totalisent 163 488 $ pour réparer la toiture de la sacristie, le tour des clochers, la toiture de la descente de cave et le plancher à l'arrière de l'église.

Cette phase «s'inscrit dans la poursuite des travaux entrepris au cours des cinq dernières années où nous avons eu aussi de l'aide du même ministère pour refaire le parvis de l'église, réparer les joints entre les pierres et le clocher en avant.

«L'église est le coeur de notre village. Si nous ne pouvons garder notre église que nous restera-t-il de notre histoire?» s'interroge-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer