Colisée: des nouvelles positives «très prochainement»

Le nouveau colisée sera implanté sur un terrain... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le nouveau colisée sera implanté sur un terrain que la Ville a acheté au District 55.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il ne reste qu'une seule étape à franchir avant de pouvoir dire que le projet de construction du nouveau colisée dans le District 55 se réalisera, soit l'approbation par Québec de la subvention promise d'environ 27 M$. Et à en croire le député de Maskinongé, Marc H. Plante, on peut s'attendre à des nouvelles positives «très prochainement».

«L'analyse suit son cours. Avant de la terminer, ça prenait un terrain, ça prenait la confirmation de l'endroit où on allait implanter l'équipement. Là, nous l'avons. Ça va très, très bien et on s'attend à des bonnes nouvelles très prochainement», a clamé le député, qui n'a toutefois pas voulu s'avancer à savoir s'il était question de jours ou de semaines avant qu'une annonce ne puisse être faite. «Mon expérience gouvernementale me dit qu'il ne faut jamais donner de date fixe», a-t-il lancé en riant.

Rappelons que dans le dossier du colisée, un projet de 53,6 M$, une aide financière avait été octroyée par Québec à travers son Programme d'infrastructures Québec-Municipalités. En effet, en mai 2012, Québec annonçait sa participation financière à la hauteur de 26,8 M$ dans le projet, qui devait à l'époque s'implanter au Complexe sportif Alphonse-Desjardins, devenant la phase 5 du développement de ce centre sportif.

On sait toutefois ce qui s'est produit depuis, avec la publication d'un rapport dévastateur du Vérificateur général du Québec, faisant état de nombreux dépassements de coûts au complexe sportif, et la décision de la Commission scolaire de ne pas poursuivre le développement de la phase 5.

L'UQTR et le District 55 avaient alors levé la main comme étant intéressés à accueillir le projet. La Ville n'a cependant décidé que dernièrement de réaliser seule le projet, en faisant l'acquisition d'un terrain pour construire l'édifice. Lundi soir, le choix du conseil municipal s'est arrêté sur un terrain le long de l'autoroute 55, au croisement de la bretelle d'accès à l'autoroute 40, à l'intérieur du District 55.

Selon Marc H. Plante, cette décision fait en sorte que l'argent de Québec est toujours disponible.

«Ce qui était important, c'est que ce soit une propriété publique pour correspondre aux normes du programme. Le montage de la Ville dans ce projet est fait en fonction que c'est un organisme public qui gère, soit la Ville, et que le terrain depuis lundi, appartient aussi à un organisme public, la Ville», soutient M. Plante, qui ajoute que ça répond à un besoin de temps de glace manifeste pour les jeunes sur le territoire de Trois-Rivières.

Québec n'a toutefois pas à se prononcer sur l'emplacement choisi par Trois-Rivières, en autant que celui-ci respecte les normes établies dans le programme qui gère la subvention promise, soit que ce soit un bien public.

«La localisation reste un choix municipal, et on comprend que c'est un choix tant pour favoriser le développement économique du District 55 qu'un choix de localisation avantageuse pour la proximité des autoroutes et pour la visibilité et l'accessibilité», mentionne celui qui qualifie le projet de «très beau dossier».

Joint au téléphone mardi après-midi, le maire Yves Lévesque expliquait toutefois qu'il n'avait pas encore eu de nouvelles de la part des députés de la région, ou encore même de qui que ce soit à Québec, pour savoir à quel moment la Ville aurait le feu vert par rapport à la subvention. C'est précisément l'annonce qu'elle attend pour lancer l'appel d'offres afin de réaliser les plans et devis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer