• Le Nouvelliste > 
  • Actualités 
  • > Décès ou maladies reliés au travail: la région enregistre les plus hauts taux depuis 2011 

Décès ou maladies reliés au travail: la région enregistre les plus hauts taux depuis 2011

À l'occasion du Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) À l'occasion du Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé le bilan des accidents de travail et des maladies professionnelles répertoriées au Québec en 2015.

Dans la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec, 14 travailleurs ont perdu la vie et 6414 personnes ont subi un accident de travail ou une maladie professionnelle.

Il s'agit des nombres les plus élevés pour la région depuis 2011. Au registre des décès, on en avait dénombré 13 en 2001, sept en 2012, 11 en 2013 et 13 l'année suivante.

Quant aux lésions professionnelles, elles ont progressé de 6054 en 2011 à 6414 en 2015, avec des variations chiffrées à 6034, 6331 et 6016 pour les trois années entre les deux.

Des 14 travailleurs décédés en 2015, six ont péri dans un accident de travail et huit des conséquences d'une maladie professionnelle.

Au Québec, 87 618 personnes ont été victimes d'un accident du travail (81 765) ou d'une maladie professionnelle (5853) en 2015, et 196 personnes sont décédées, dont 69 d'un accident et 127 d'une maladie liée au travail. Le nombre de lésions est en baisse constante au Québec depuis 2011, année où on en avait enregistré 91 030.

La CNESST observe aussi une diminution de 41 % du nombre d'accidents du travail en 15 ans. À la fin de l'année 2000, on en recensait 138 403, comparativement à 81 765 en 2015.

En 2003, le Bureau international du travail a décrété le 28 avril Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail. Puis en 2010, l'Assemblée nationale du Québec en a fait le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail.

La présidente du conseil d'administration et chef de la direction de la CNESST, Manuelle Oudar, profite de le journée pour sensibiliser la population en rappelant que «les employeurs et les travailleurs doivent collaborer en identifiant les dangers présents dans leur milieu de travail et en prenant les mesures nécessaires pour les éliminer. Un simple geste peut prévenir et même sauver une vie».

Plus de 3 814 600 travailleurs bénéficient de la couverture du régime de la Commission.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer