Le colisée ira au District 55

Le colisée sera implanté sur les terrains du... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Le colisée sera implanté sur les terrains du Groupe Robin plutôt que sur ceux de la Commission scolaire.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Ce sont les terrains du Groupe Robin qui seront choisis pour implanter le futur colisée à Trois-Rivières. Le Nouvelliste a appris qu'après de nombreux rebondissements dans ce dossier, le conseil municipal sera saisi, le 2 mai prochain, d'une résolution qui permettra d'entériner ce choix.

Questionné sur le sujet, vendredi, le maire Yves Lévesque n'a pas voulu confirmer nos informations, mais a admis que la décision était prise. «Oui, on a pris une décision sur un site, mais je ne peux rien confirmer, car c'est au conseil municipal de se prononcer là-dessus à la prochaine séance», s'est-il contenté de dire.

On se souviendra que les terrains proposés par le Groupe Robin, promoteur du District 55, étaient considérés au même titre que des terrains appartenant à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, pour lesquels la Ville avait fait une offre équivalent à plus ou moins 3 M$ en terrains et en échanges de services.

Or, la Commission scolaire évaluait plutôt ce terrain situé tout près de l'école secondaire Chavigny, à au moins 4,5 M$. Un rapport d'évaluation était attendu et a été rendu public jeudi. La Société québécoise des infrastructures, de qui relève la Commission scolaire, a évalué le terrain à 4,5 M$.

En négociant de gré à gré, la Commission scolaire aurait accepté de laisser aller le terrain à une valeur minimale de 3,7 M$, mais n'aurait pas accepté d'aller plus bas, a fait savoir le président Claude Lessard. «Pour nous, ce qui importe, ce sont les retombées que ce projet pourrait apporter à la vie scolaire de nos élèves, de notre personnel dans nos écoles et de la communauté. Nous avons réitéré notre intérêt au projet mais la valeur du terrain doit être respectée selon les règles en vigueur», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le maire Yves Lévesque avait fait savoir qu'une proposition d'achat avait déjà été préparée par la Ville et présentée au conseil municipal afin de se porter acquéreur d'un terrain appartenant au Groupe Robin et situé le long de l'autoroute 55. Cette proposition d'achat avait été présentée avant même que le résultat de l'analyse marchande du terrain de la Commission scolaire ne soit définitivement connu.

Ainsi, selon nos sources, c'est bel et bien vers ce terrain, le long de l'autoroute, que la Ville devrait arrêter son choix lors du conseil municipal du 2 mai prochain. La proposition d'achat sur la table s'élève à une valeur de 4,5 M$ pour ce terrain.

En décembre dernier, le conseil avait été saisi d'un avis de motion pour la réalisation des plans et devis du colisée, une étape essentielle qui se devait d'être franchie afin de confirmer auprès du gouvernement que le projet allait bel et bien de l'avant. Or, pour obtenir la subvention promise par Québec de 27 M$, l'emplacement du futur colisée devait être confirmé.

Rappelons que le projet évalué à 53,6 M$ comprend un aréna de près de 5000 sièges avec des loges corporatives et une autre glace de 500 sièges. Toutefois, aucune maquette finale n'a encore été présentée au public pour l'instant.

Joint au téléphone vendredi après-midi, Jonathan Robin, vice-président du Groupe Robin, a affirmé qu'il n'avait pas été mis au courant d'une décision finale. «On entend beaucoup de choses, comme tout le monde», a-t-il dit en riant. Ce dernier a toutefois mentionné qu'il préférait attendre une décision entérinée par le conseil municipal avant de se réjouir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer