Pont Laviolette: travaux majeurs en vue

Québec prévoit remplacer la dalle du pont Laviolette... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Québec prévoit remplacer la dalle du pont Laviolette d'ici 2026. Le projet est présentement à l'étude et le dernier budget provincial comprend une somme de 50 millions $ réservée à cette fin.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) En service depuis 1967, le pont Laviolette a toujours sa dalle de béton d'origine. Alors que le seul lien routier qui rattache les deux rives du fleuve Saint-Laurent entre Montréal et Québec s'apprête l'an prochain à célébrer son 50e anniversaire, Québec envisage de remplacer cette dalle d'ici 2026.

Le dernier budget du gouvernement québécois présenté en mars par le ministre des Finances, Carlos Leitão, a révélé que le projet de remplacement de la dalle du pont Laviolette est actuellement à l'étude. Une somme de 50 millions $ a d'ailleurs déjà été réservée dans le dernier budget pour réaliser ces travaux et le projet est également inscrit au Plan québécois des infrastructures 2016-2026.

«Il s'agit de travaux majeurs [...] On regarde d'ici 2026 la possibilité de remplacer la dalle du pont», affirme Jean Lamarche, porte-parole de la direction régionale du ministère des Transports du Québec (MTQ). «Nous sommes toutefois à l'étude. Il n'y a pas de date ni de montant final encore avancés.»

Il est toutefois probable que les réponses à ces questions soient obtenues lors des présentations, au cours des prochaines semaines, des prochains grands chantiers routiers pour les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. La semaine dernière, le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, Jacques Daoust, a procédé à l'annonce d'investissements de 4,7 milliards $ sur le réseau routier pour les années 2016 à 2018. Les détails par région n'ont toutefois pas encore été divulgués. Nous savons par contre que les montants prévus sont de 138 millions $ en Mauricie et 129 millions $ pour le Centre-du-Québec.

Le remplacement de la dalle de béton du pont serait nécessaire en raison de son âge. Elle supporte chaque jour en moyenne 37 000 voitures ou camions et elle est d'origine sur cette construction inaugurée il y a près de cinquante ans.

Le MTQ assure toutefois que le pont Laviolette est en bon état. Son porte-parole affirme qu'il est inspecté régulièrement. De plus, le béton armé de l'ouvrage n'a pas de pyrrhotite, comme l'ont démontré des analyse effectuées.

«Le pont est en bon état. Il est suivi de très près», précise Jean Lamarche.

Des entraves à la circulation?

Plusieurs automobilistes se souviendront des travaux réalisés en 2006 et 2007 lorsque les dalles aux approches du pont, au nord comme au sud, ont été remplacées. Ces travaux avaient entraîné plusieurs entraves à la circulation. Rappelons qu'entre 2004 et 2008, près de 110 millions $ ont été investis dans la réalisation de différents travaux de remise à neuf du pont Laviolette, dont le remplacement de ces dalles aux approches de l'ouvrage et l'ajout d'un muret central. Lors de cette période, le pont s'était donc refait une beauté en plus de voir sa sécurité améliorée. À l'époque, ces travaux avaient engendrés près de 1600 emplois directs et indirects.

Le MTQ souhaite que les travaux de remplacement de la dalle du pont ne compliquent pas outre mesure la circulation.

«C'est très tôt dans le processus, mais la volonté du ministère c'est de conserver les quatre voies sur le pont Laviolette de jour la semaine», affirme Jean Lamarche. «La volonté est de travailler de nuit et de fin de semaine.»

Un pont de cinquante ans

Ouvert à la circulation en 1967, ce pont qui a totalement transformé les relations entre les résidents et les entreprises des deux rives a une structure en arc d'une longueur de 2,7 kilomètres. Cela en fait d'ailleurs la plus longue structure sous la responsabilité du gouvernement du Québec. La largeur du pont est de 16,7 mètres alors que sa hauteur est de 54,8 mètres.

Il y a quelques années, le MTQ estimait la valeur à neuf du pont Laviolette de 800 millions $ à 1 milliard $ s'il devait être reconstruit. Il s'agit d'une appréciation considérable des coûts de construction, laquelle s'est échelonnée de 1964 à 1967. En 1967, la réalisation du pont avait coûté près de 60 millions $ et avait nécessité pas moins de 28 000 tonnes d'acier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer