Colisée: «Des devoirs restent à faire»

Claude Lessard, président de la Commission scolaire du... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Claude Lessard, président de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) L'ultimatum lancé par le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy dans le dossier de la construction du nouveau colisée aura rapidement trouvé écho. Dès lundi matin, le maire de Trois-Rivières et le président de la Commission scolaire, Claude Lessard, se sont assis ensemble pour discuter de la suite des choses afin d'en arriver le plus vite possible à une conclusion.

Rappelons que, dans une entrevue accordée au Nouvelliste samedi, le maire signalait son impatience face à la lenteur de la Commission scolaire à fournir une réponse à une offre pour acquérir un terrain adjacent à l'école secondaire Chavigny, où la Ville souhaite implanter le nouveau colisée. En échange, la Ville offre à la Commission scolaire le terrain de l'ancienne église Saint-Philippe, la participation à raison de 500 000 $ à la construction d'un terrain synthétique derrière l'école secondaire Chavigny ainsi que des heures de glace dans le nouveau colisée.

Il semble toutefois que «des devoirs restent à faire», ont convenu les deux hommes, spécialement sur la valeur du terrain adjacent à l'école Chavigny ainsi que celle du terrain de l'ancienne église Saint-Philippe.

«Notre rencontre a été constructive. Il y a de l'intérêt des deux bords. Maintenant, nous sommes régis par des règles du ministère de l'Éducation et d'Infrastructure Québec, puisque nous gérons des deniers publics. Nous nous devons de respecter la juste valeur du terrain dans une telle transaction», mentionne Claude Lessard.

Selon l'évaluation marchande faite par la Ville, le terrain du futur colisée vaudrait 3 M$. Or, les évaluateurs mandatés par la Commission scolaire arrivent plutôt à une valeur de 4,5 M$. Un écart important qui nécessite de prendre le temps de s'y attarder, constate le maire. «Nous allons asseoir nos évaluateurs ensemble pour qu'ils se parlent et qu'ils comparent les résultats. Si on en arrive à une entente, tant mieux», signale Yves Lévesque.

Ce dernier espère en arriver à une conclusion au cours des prochaines semaines. «Ça devrait aller rapidement, on a mis notre monde là-dessus. Mais c'est clair que je ne peux pas attendre encore des mois. Il faut que le dossier avance», constate-t-il.

Yves Lévesque... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 2.0

Agrandir

Yves Lévesque

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Appel d'offres

Par ailleurs, un appel d'offres a été publié samedi par la Ville pour demander des soumissions pour l'étude géotechnique des sites projetés pour la construction du nouveau colisée. 

Selon ce qu'on peut en comprendre, les deux terrains visés par ces études sont situés à peu près l'un à côté de l'autre, soit le terrain adjacent à l'école Chavigny et propriété de la Commission scolaire, et l'autre appartenant au Groupe Robin et compris dans le quadrilatère du District 55.

L'ouverture des soumissions se fera le 21 avril prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer