En avril, ne te découvre pas d'un fil...

Il a fait froid, très froid, mais pas autant que le 4 avril 1954. Les... (Associated Press)

Agrandir

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Il a fait froid, très froid, mais pas autant que le 4 avril 1954. Les températures ont oscillé entre -16 et -20 degrés Celsius, de Trois-Rivières à La Tuque, dans la nuit de dimanche à lundi. Il faudra prendre son mal en patience parce que le froid s'est installé pour une partie de la semaine, c'est d'ailleurs ce qui retient l'attention des experts.

«C'est très froid, mais c'est la durée de la vague de froid qui est un événement exceptionnel. C'est un phénomène qui revient tous les 70 ans environ», explique André Cantin, météorologue chez Environnement Canada.

Les records sont de -24,4 degrés Celsius à La Tuque et de -19 degrés Celsius à Trois-Rivières. Ces deux températures ont été enregistrées dans les années 50.

Les citoyens d'Opitciwan en ont eu pour leur argent également. À la radio locale, on mentionnait une température aux alentours de -30 degrés Celsius, tôt lundi matin. Même sans données précises d'Environnement Canada, il est fort probable que le thermomètre soit descendu sous les -20 degrés Celsius puisqu'à Roberval, la station la plus près de la communauté Atikamekw, un record de froid a été enregistré pour un 4 avril.

«Du côté de Roberval, il y a eu des records ce matin (lundi), il a fait -21,8 alors que le record était de -18,7 en 1995», affirme M. Cantin.

Selon l'expert, il n'est pas impossible, tout dépendant de la géographie du terrain, que la température soit descendue jusqu'à -25.

Il faudra encore être patient avant de vraiment sentir le printemps. Les températures froides seront présentes encore pour les prochains jours. Dame Nature pourrait toutefois être plus clémente pour le week-end et offrir un temps plus près des normales de saison qui sont de -3 degrés Celsius la nuit et 7 degrés Celsius le jour.

«Pour les deux ou trois prochains jours on va demeurer dans la masse d'air froid. [...] Au cours de la fin de semaine, on revient avec des températures sous les normales samedi et plus près des normales dimanche», a mentionné M. Cantin

Ce dernier a également fait savoir que, malheureusement, les belles températures clémentes auxquelles on pourrait s'attendre en avril ne semblent pas être dans un avenir prévisible.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer