Projet Cité Nova: 554 nouvelles adresses d'ici dix ans

La construction a déjà débuté du côté du... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La construction a déjà débuté du côté du nouveau développement domiciliaire Cité Nova.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Un nouveau développement domiciliaire prend forme à Trois-Rivières, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

Cité Nova, un projet résidentiel qui, au terme de son développement, comptera tout près de 554 unités d'habitation, amène du même coup des investissements de plus de 30 M$.

Construction Novatek de Boisbriand, la firme derrière le développement de Cité Nova, a déjà commencé son offensive publicitaire dans la région, tant au salon Expo-Habitat il y a quelques jours, qu'en s'affichant un peu partout à des endroits stratégiques à Trois-Rivières.

Une maison modèle achève d'être construite et sera disponible pour les visites d'ici quelques semaines. Et le promoteur promet que ce n'est qu'un début.

«On va parler de plus en plus de nous. C'est un projet unique, on veut vraiment développer un milieu de vie intéressant pour nos clients, et pas juste un quartier résidentiel où on va vendre nos maisons sans se soucier du reste», mentionne François Duplantie, propriétaire de Construction Novatek.

Déjà, cette fin de semaine, à l'occasion de Pâques, l'équipe de Cité Nova invite les familles à se rendre à son bureau des ventes, à l'intersection des rues Houle et Christine-Reynier dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, où seront distribués des chocolats pour les enfants par le lapin de Pâques lui-même.

C'est un peu l'esprit de Cité Nova, explique François Duplantie.

«Dans notre quartier, on va célébrer chacune des fêtes. Ce sera décoré pour Pâques, l'Halloween, Noël. Chaque entrée de rue sera décorée aux couleurs de la fête à venir. Il y aura des lumières de Noël dans chaque arbre qui seront là à l'année et s'allumeront grâce à une minuterie durant la saison des Fêtes. Notre projet est différent des autres, car il mise sur la vie, l'émotion, l'amour», explique M. Duplantie.

Le développement domiciliaire se déroulera en 6 phases et comprend 554 unités sur environ 300 terrains. On y retrouvera autant des maisons de ville, maisons unifamiliales, des jumelés, des maisons bifamiliales, des triplex et des quadruplex. La première phase de Cité Nova est présentement en construction et déjà, 9 triplex et quatre maisons jumelées ont trouvé preneurs. La liste d'attente continue de s'allonger, assure François Duplantie.

Des habitations adaptées aux personnes handicapées ainsi que des espaces de stationnement pour les véhicules récréatifs l'hiver ont aussi été prévus au projet. Une piscine, des modules d'exercices extérieurs ainsi qu'un parc font aussi partie des plans, de même que des bornes électriques pour recharge de véhicules.

Marché immobilier

Alors que l'offre de condos et de résidences se multiplie à Trois-Rivières, le promoteur assure qu'il y a encore de la place pour un imposant développement comme celui de Cité Nova.

«Nous sommes actifs dans plusieurs villes et nous connaissons bien les marchés. À Trois-Rivières, les prix sont encore très bas, mais le taux d'augmentation de la valeur des propriétés est un des plus élevés. Par ailleurs, on a créé un projet qui sort de l'ordinaire. On se démarque largement de la compétition», croit-il.

Dans un monde idéal, Novatek rêverait de voir se terminer les six phases de Cité Nova d'ici six ans, mais s'est fixé un objectif de dix ans pour voir les 554 unités d'habitations être construites.

Eau potable

Le développement dans le secteur nord de Cap-de-la-Madeleine a pu reprendre complètement à la fin de l'été 2014, après qu'un moratoire de près de 3 ans eut été imposé en raison de la problématique d'alimentation en eau potable. Toutefois, depuis cette date, les travaux menés sur le territoire acheminant l'eau de l'usine de filtration vers le secteur est de la ville ont réglé le problème, permettant à des développements comme Cité Nova de voir le jour.

Le moratoire sur le développement domiciliaire demeure cependant toujours en vigueur dans le secteur Saint-Louis-de-France.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer