Pâques: mieux vaut le chocolat

La Société protectrice des animaux de la Mauricie... (La Presse)

Agrandir

La Société protectrice des animaux de la Mauricie invite la population à se responsabiliser face à l'achat ou à la location d'un animal de compagnie à l'occasion de la fête de Pâques.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La Société protectrice des animaux de la Mauricie invite la population à se responsabiliser face à l'achat ou à la location d'un animal de compagnie à l'occasion de la fête de Pâques.

L'organisme admet qu'il n'est pas rare, à chaque année à cette même période, que des lapins ou des poussins soient retournés à ses bureaux quelques semaines après Pâques.

«Offrir un lapin ou tout autre animal est loin d'être une idée à privilégier, à moins qu'il s'agisse d'une adoption responsable», signale Sarah-Lise Hamel, responsable des communications à la SPA Mauricie.

L'organisme rappelle qu'un animal de compagnie représente un engagement d'une dizaine d'années, qui nécessite des soins réguliers, du temps et un budget. La SPA décourage aussi les parents à louer pour une courte période un animal, comme un caneton ou un poussin.

«Louer un animal pour une courte durée apprend aux enfants qu'on peut héberger un animal et s'en débarrasser lorsqu'on perd l'intérêt, que l'animal grandit ou demande plus d'attention. Cela représente une importante problématique avec la responsabilisation de la population face à l'adoption d'un animal», ajoute Mme Hamel.

La SPA Mauricie propose d'offrir des animaux en peluche ou en chocolat pour Pâques. Toutefois, si l'adoption responsable est réfléchie et choisie, des lapins stérilisés attendent présentement une famille d'adoption dans les deux centres d'adoption de la SPA Mauricie de Trois-Rivières et Shawinigan.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer