Blanchet rebondit au CEAD

Yves-François Blanchet... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Yves-François Blanchet

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Coiffé au fil d'arrivée au DigiHub pour le poste de conseiller en développement des affaires, l'ex-ministre péquiste Yves-François Blanchet n'aura pas ruminé longtemps sa déception.

Lundi après-midi, le Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan a annoncé sa nomination à titre de conseiller à la prospection et à l'incubation, un contrat de trois mois.

Denis Morin, directeur du CEAD, se félicite de cette prise.

«Nous sommes en présence d'un entrepreneur expérimenté, un communicateur, quelqu'un qui a un réseau, capable d'entrer dans une classe et faire le travail», énumère-t-il. «Il a vécu des expériences en entrepreneuriat. C'est un sage qui peut transmettre aux incubés sa propre expérience dans le monde des affaires, autant comme gérant d'artiste que comme quelqu'un qui a parti une entreprise très récemment avant de nous quitter.»

Contrairement à la démarche au DigiHub en février, ce contrat n'a fait l'objet d'aucun appel de candidatures public.

«C'était assez difficile d'afficher un poste pour un mandat de trois mois», opine M. Morin.

La principale tâche de l'ex-ministre responsable de la Mauricie consistera à faire prendre conscience de la richesse des possibilités offertes par le CEAD auprès des gens qui y suivent une formation. Le transfert en incubation ne se fait pas aussi naturellement qu'on pourrait le croire.

«Dans notre plan d'action, nous avions vraiment identifié qu'il fallait travailler à la prospection et à l'incubation, mais à partir de nos cohortes en lancement d'entreprises», mentionne M. Morin.

«Nous avons au minimum 250 personnes qui s'assoient sur nos bancs d'école pour suivre la formation de lancement d'une entreprise et qui la terminent avec une idée un peu vague des conditions et des modalités d'incubation qu'il y a au centre d'entrepreneuriat.»

Le développement d'outils de communication et l'organisation d'événements feront également partie des tâches de M. Blanchet. Il sera aussi invité à coordonner la planification et la mise en oeuvre d'actions stratégiques pour le secteur manufacturier des composantes électroniques et électromécaniques, un créneau qui fait partie des priorités du Comité de diversification et de développement économique de Shawinigan.

Le directeur précise qu'une nouvelle demande d'aide financière a été adressée au Fonds de développement des territoires et que si elle était acceptée, elle pourrait permettre de prolonger le mandat de M. Blanchet. Rappelons que l'automne dernier, le conseil municipal de Shawinigan avait déjà autorisé le versement d'une subvention de 75 000 $ au CEAD à même ce fonds.

Partager

À lire aussi

  • Quand plane l'ombre d'un ex-ministre

    Affaires

    Quand plane l'ombre d'un ex-ministre

    Une nomination en apparence sans histoire est tombée en fin d'après-midi le 11 mars, au DigiHub Shawinigan, mais elle tuait dans l'oeuf une rumeur... »

  • Blanchet rebondit au CEAD

    Actualités

    Blanchet rebondit au CEAD

    Coiffé au fil d'arrivée au DigiHub pour le poste de conseiller en développement des affaires, l'ex-ministre péquiste Yves-François Blanchet n'aura... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer