L'actualité régionale en bref

La Fondation de l'UQTR a lancé jeudi sa... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La Fondation de l'UQTR a lancé jeudi sa campagne annuelle de financement auprès des diplômés de l'UQTR. Sylvain Toutant en est le diplômé d'honneur. On retrouve à sa gauche le recteur Daniel McMahon, ainsi que le président et le directeur général de la Fondation, Jean-Guy Paré et Daniel Milot.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Campagne annuelle auprès des diplômés de l'UQTR

La Fondation de l'Université du Québec à Trois-Rivières a lancé jeudi dernier sa campagne annuelle de financement auprès des diplômés de l'UQTR.

La Fondation avait atteint un sommet de 400 000 $ en promesses de dons au cours de la campagne 2015 et elle souhaite se surpasser à nouveau en 2016. Sylvain Toutant en est le diplômé d'honneur.

Le pont Laviolette... (François Gervais) - image 2.0

Agrandir

Le pont Laviolette

François Gervais

Fermeture d'une voie sur deux sur le pont Laviolette

Des travaux d'entretien de la structure du pont Laviolette nécessiteront la fermeture d'une voie sur deux dans les deux directions, ce mardi 22 mars de 9 h à 15 h.

La largeur de la voie sera réduite à 3,2 mètres.

Les travaux pourraient être reportés en raison de conditions climatiques ou de contraintes opérationnelles.

Sur la photo, l'organisatrice en chef de la... - image 3.0

Agrandir

Sur la photo, l'organisatrice en chef de la collecte, Marie-Frédérique Poulin (à droite), accompagnée de ses deux complices, Rosalie Lacerte (à gauche) et Rebecca Dubois-Massicotte (au centre).

Héma-Québec débarque au CMI

Dans le cadre de son projet intégrateur, Marie-Frédérique Poulin, élève de 5e secondaire, a organisé une collecte de sang en partenariat avec Héma-Québec le 11 mars dernier à la cafétéria du CMI.

Le succès fut tel que les résultats ont largement dépassé les objectifs fixés. Alors qu'on attendait à 80 donneurs, ce sont plutôt 103 personnes qui se sont présentées pour donner du sang et sauver des vies.

François-Philippe Champagne... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 4.0

Agrandir

François-Philippe Champagne

François Gervais, Le Nouvelliste

Collège Shawinigan: quatre personnes invitées à Ottawa

Quatre personnes du Collège Shawinigan ont été invitées à Ottawa par le député de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, pour le dévoilement du premier budget du gouvernement Trudeau, mardi.

Éric Millette, directeur des études ainsi que deux enseignants du département des sciences humaines, Jean Poirier (histoire) et Caroline Dubuc (économie) ainsi qu'un étudiant en sciences humaines, profil regard sur le monde, Gabriel Deveault, seront sur place à l'occasion du dévoilement du budget 2016.

«Ça fait le bonheur du département de sciences humaines», indique M. Millette «parce qu'il y a des possibilités de transfert, dans le cadre de la formation, qui sont inestimables», dit-il.

Les deux enseignants qui seront présents à cet exercice pourront «témoigner auprès des étudiants de tout ce qu'ils vont avoir vécu», dit-il.

M. Milette indique que le Collège a reçu l'invitation du député Champagne la semaine dernière. «Dans les échanges que nous avons eus avec M. Champagne, dans le passé, on était toujours ouvert à toute forme de collaboration qui permettrait d'enrichir nos programmes de formation», dit-il.

Des voix contre le projet de loi 70 sur l'aide sociale

Le Mouvement d'action solidaire des sans-emploi (MASSE) des Chenaux, le Regroupement pour la défense des droits sociaux (RDDS) de Shawinigan et le Regroupement des organismes d'éducation populaire autonome de la Mauricie (ROÉPAM) se sont joints lundi à une journée d'actions organisée à travers le Québec par la Coalition Objectif dignité.

Les représentants de ces organismes se sont rendus au bureau du député de Saint-Maurice Pierre Giguère pour manifester leur opposition au projet de loi 70 sur l'aide sociale.

Ce projet de loi prévoit l'imposition de mesures d'insertion et d'employabilité obligatoires pour pouvoir obtenir l'intégralité du montant de 623 $ par mois pour les prestataires de l'aide sociale.

Les opposants à cette mesure préconisent des mesures adaptées aux besoins et aspirations des gens, et considèrent que l'imposition de démarches obligatoires comporte un certain potentiel d'échec.

«Ce n'est pas avec des menaces qu'on va aider les gens. C'est avec le soutien, le respect du vécu des personnes et de leur rythme, et des options qui tiennent compte de leurs aspirations et besoins qu'ils seront motivés», croit Josée Despins, coordonnatrice du RDDS de Shawinigan.

La Coalition Objectif dignité réunit plus de 20 regroupements nationaux appuyés par 200 organismes communautaires qui contestent les mesures obligatoires et punitives prévues dans le projet de loi 70.

Un prix en toponymie pour Saint-Mathieu

La Municipalité de Saint-Mathieu-du-Parc reçoit le Mérite du français en toponymie de la part de la Commission de toponymie pour la qualité de son travail de réorganisation de l'ensemble de sa toponymie municipale.

Ce travail de réorganisation a été effectué au cours de la dernière année. La plupart des voies étaient constituées de sections ayant la même appellation. La Municipalité a corrigé la situation en leur attribuant un nouveau nom.

Plusiers appellations font référence au territoire et à l'histoire de la municipalité. La géographie locale, la drave et le sciage de bois sont parmi les thèmes retenus pour ces noms. L'exercice a d'ailleurs reçu le concours de la population.

Le trophée du Mérite du françois en toponymie a été reçu par le maire, Claude McManus, à l'occasion de la Soirée des Mérites et des prix Francopub qui a eu lieu jeudi.

De l'aide pour les jeunes chercheurs d'un emploi d'été

Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan a lancé la période d'inscriptions pour son événement Chasse à l'emploi d'été. La démarche vise d'une part à aider les jeunes chercheurs d'un emploi d'été à s'en trouver un, et d'autre part, à aider les employeurs à trouver des candidats leur convenant.

L'activité Chasse à l'emploi propose aux participants du soutien et de la formation pour bien entreprendre leur recherche d'emploi, tout en leur donnant accès à une banque d'offres d'emploi d'été exclusive.

Des ateliers d'employabilité abordant les aspects du curriculum vitae, de l'entrevue et de la présentation à l'employeur, se dérouleront le samedi 23 avril de 8 h 30 à 12 h.

La banque d'offres d'emploi sera exclusive aux participants pendant 10 jours.

Pour être admissibles, les jeunes doivent être âgés de 15 à 21 ans, être étudiants, résider sur le territoire desservi par le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan et être disponible pour la formation du 23 avril.

Pour s'inscrire, on peut téléphoner au 819 537-3358 ou se rendre au 525, 3e Rue à Shawinigan.

Sous l'oeil d'élues de la MRC

Ce sont des conseillères de la MRC de Bécancour qui détermineront l'équipe gagnante du combat des chefs organisé le 22 mars prochain, de 10 h à midi, par le Centre de femmes Parmi elles de Bécancour, histoire de souligner la journée des cuisines collectives.

L'organisme situé dans le secteur Gentilly, au 2170, boulevard Bécancour, compte plus de neuf groupes de cuisine répartis sur le territoire de la MRC, soit cinq à Gentilly, deux à Fortierville, un à Sainte-Françoise et un autre à Sainte-Cécile-de-Lévrard. On y retrouve, entre autres, deux groupes de 50 ans et plus, deux groupes de cuisine mamans et un groupe de cuisine de soir.

La tenue de ce combat des chefs a pour but de développer une chaleureuse camaraderie entre les participantes et de permettre à chacune des équipes de se rencontrer. Pour l'occasion, les cuisines collectives du Carrefour Familial de Manseau et la cuisine collective du Centre d'Action Bénévole ont été invitées à joindre les rangs.

Chacune des équipes a dû confectionner un plat pendant une cuisine collective en n'utilisant que des ingrédients du fond de cuisine. Les plats ont été congelés et seront présentés aux jurées le 22 mars prochain. L'an passé, c'est plus de 78 femmes qui ont participé aux cuisines collectives du Centre de femmes, ce qui a permis de nourrir 154 personnes.

La première cuisine collective a vu le jour en 1982 dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal lorsque trois femmes ont décidé de cuisiner ensemble en mettant leur temps, leur argent et leurs idées en commun.

Pas d'autobus à Shawinigan le 28 mars

La Régie de transport en commun de Shawinigan informe ses usagers qu'il n'y aura pas de service le lundi 28 mars en raison du congé pascal.

Cette mesure concerne l'autobus et l'accès bus, qui circuleront par contre selon les horaires habituels les autres journées de la fin de semaine de Pâques. Quant au service de transport adapté, il sera assuré normalement tout le long de la fin de semaine, mais le lundi de Pâques, l'horaire du dimanche sera en vigueur.

Espaces de jardin à louer

Vous rêvez d'un petit lopin de terre pour y faire pousser des légumes biologiques? C'est possible! Les Jardins communautaires Montfort lancent une invitation à se joindre à eux pour la saison 2016.

Situés derrière l'hôtel Montfort-Nicolet, à proximité de la rue de Monseigneur-Brunault, les jardins communautaires comptent déjà 40 parcelles, dont dix sont vacantes.

Pour la somme minime de 30 $ plus 10 $ pour devenir membre de la Coopérative de solidarité Coeur-du-Québec, la personne intéressée pourra cultiver légumes, fines herbes et petits fruits tout en échangeant des conseils pratiques avec les autres jardiniers.

Chaque parcelle mesure 25 x 25 pieds. L'eau courante est fournie par la Ville de Nicolet et un ingénieux système de distribution permet à chacun d'y avoir accès.

Afin de garantir le succès des récoltes et la bonne collaboration entre membres jardiniers, un minimum de règles sont à observer.

Les parents ou grands-parents peuvent aussi être accompagnés d'un enfant du 2e cycle du primaire dans une démarche d'apprentissage du jardinage.

«Vous pourrez ainsi faire découvrir à votre enfant ou petit-enfant le goût des légumes qu'il a cultivés lui-même», conclut la responsable de l'attribution des lots, Ginette Lemire, qui peut être contactée au 819 293-2504.

Loterie-bénéfice pour le Comité de solidarité Trois-Rivières

Le Comité de olidarité/Trois-Rivières (CS3R) lance son outil d'autofinancement sous forme de loterie, qui permettra à neuf gagnants de se partager un montant total de 10 675 $.

Neuf tirages se tiendront entre le 21 avril et le 20 octobre, offrant chacun entre 1025 $ et 1750 $ par tirage. Le comité mettra en vente 175 billets au coût de 144 $ l'unité. Il est possible de payer son billet en un seul ou en plusieurs versements.

Les personnes qui souhaiteraient vendre des billets pour la loterie recevront 50 $ par tranche de cinq items vendus, et 50 $ seront remis au vendeur ayant écoulé l'un des billets gagnants. Parmi ses actions, le CS3R organise des activités de sensibilisation auprès des jeunes et coordonne des stages de solidarité internationale.

Il accompagne chaque année plus de 250 jeunes, principalement en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

On peut se procurer des billets de loterie en contactant Ginette Houle au 819 373-2598, poste 0 ou au ginette.houle@cs3r.org.

Trois-Rivières distribue des barils récupérateurs de pluie et des composteurs

Dans le cadre du programme Clé en main, la Ville de Trois-Rivières distribuera 350 barils récupérateurs d'eau de pluie ou composteurs domestiques par mode de tirage. Les citoyens dont les noms seront pigés pourront acquérir un baril pour 10 $ ou un composteur pour 30 $.

Pour se qualifier, il faut se rendre sur le site de la Ville (www.v3r.net) et cliquer sur le bandeau menant sur le site du Jour de la Terre Québec.

Il faut par la suite sélectionner le marché IGA auquel on souhaite s'inscrire, ainsi que l'item désiré.

Toutes les personnes inscrites recevront un courriel les informant si leur nom a été pigé ou non 10 jours avant la date de distribution, fixée au 11 mai pour tous les IGA de Trois-Rivières sauf celui du secteur Pointe-du-Lac (6 juillet).

Les barils d'une capacité de 200 litres permettent de récupérer en moyenne 4800 litres d'eau de pluie par été, pouvant être utilisée pour les travaux de jardinage et de nettoyage extérieur.

Quant aux composteurs domestiques, ils favorisent la valorisation des déchets organiques, notamment en produisant du compost utile au jardinage.

La Ville de Trois-Rivières se joint à la Fête des voisins

La Ville de Trois-Rivières a annoncé qu'elle participera à la prochaine édition de la Fête des voisins, prévue le samedi 11 juin.

Cet événement se déploie dans toutes les régions du Québec et dans une quarantaine de pays.

Cette initiative du Réseau québécois de Villes et villages en santé vise à rapprocher les gens. Les villes sont invitées à promouvoir l'événement et à inciter les citoyens à organiser eux-mêmes une fête avec leurs voisins.

Les gens peuvent choisir la formule qui leur convient et s'inspirer des suggestions proposées sur le site www.fetedesvoisins.qc.ca. Le but de la fête est de «créer une dynamique de convivialité et de renforcer les liens de proximité et de solidarité» entre les voisins.

La CTETS à Montréal pour la Journée mondiale de l'eau

La Coalition trifluvienne pour une eau très saine (CTETS) prendra part mardi à un événement festif à Montréal, à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau. Pour l'occasion, la Coalition Eau Secours organise un 5 à 7 festif au cours duquel elle donnera son appui au Manifeste de l'eau.

Ce projet, initié par Eau Secours, sera alors présenté à la population afin de communiquer leur intention de défendre les nombreuses causes de l'eau, dont celle de la fluoration de l'eau potable, le principal cheval de bataille de la CTETS.

La population peut d'ailleurs signer le manifeste sur le site Internet eausecours.org ou sur la page Facebook de la Coalition trifluvienne pour une eau très saine.

La CTETS profite aussi de la Journée mondiale de l'eau pour rappeler qu'elle poursuit ses actions afin de voir l'abolition de la fluoration de l'eau potable à Trois-Rivières. Déjà, plus de 17 000 citoyens ont manifesté leur désaccord envers cette mesure en signant la pétition pour une eau saine sans fluorure ajouté.

Campagne annuelle auprès des diplômés de... (JACQUES BOIVIN) - image 15.0

Agrandir

JACQUES BOIVIN

L'UQTR se distingue aux Jeux de la traduction

Les 11e Jeux de la traduction se sont tenus du 11 au 13 mars à l'Université du Québec à Trois-Rivières. Le rendez-vous a réuni plus d'une centaine de participants, de bénévoles, d'enseignants et de partenaires du secteur langagier.

Les participants de 10 universités se sont affrontés au cours de sept épreuves de traduction vers le français et vers l'anglais. Ils ont entre autres eu à traduire des affiches publicitaires, des extraits de romans, des chansons, des textes spécialisés et des bandes dessinées. L

'équipe de l'UQTR s'est classée première à l'épreuve de simulation professionnelle. Elle était composée de Sarah Genest, Valérie Motard, Akila Naïma Dib et Vincent Dion (à l'avant) ainsi que d'Emmanuelle Reid, JoAnne Leblanc et Yannick Brisebois (à l'arrière).

Avec Marc Rochette, Brigitte Trahan et Paule Vermot-Desroches

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer