Attentats de Paris: les autorités belges recherchent un autre suspect

Laachraoui avait également été contrôlé dans une voiture... (Photo fournie par la Police belge, AFP)

Agrandir

Laachraoui avait également été contrôlé dans une voiture le 9 septembre, sous sa fausse identité de Soufiane Kayal.

Photo fournie par la Police belge, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Bruxelles

Les autorités belges ont annoncé, lundi, qu'elles recherchaient un autre homme ayant voyagé avec Salah Abdeslam, l'un des principaux suspects relativement aux attentats de Paris qui a été capturé la semaine dernière à Bruxelles.

Les procureurs fédéraux ont demandé la collaboration du public pour obtenir des renseignements sur Najim Laachraoui, âgé de 24 ans, qui se serait rendu en Hongrie avec Abdeslam avant le massacre du 13 novembre et dont la trace aurait été retrouvée dans des planques louées sous de faux noms.

Najim Laachraoui a été contrôlé par des agents à la frontière entre l'Autriche et la Hongrie le 9 septembre alors qu'il conduisait une Mercedes avec Salah Abdeslam et un autre individu comme passagers, ont indiqué les procureurs dans un communiqué.

Ils ont ajouté que le suspect, dont la nationalité n'a pas été révélée, avait visité la Syrie en février 2013, sans cependant préciser la date à laquelle il était revenu en Europe.

Najim Laachraoui a également loué une maison sous le nom de Soufiane Kayal dans la ville belge d'Auvelais. Elle aurait été utilisée comme planque et l'ADN de Najim Laachraoui y a été retrouvé. La résidence a été perquisitionnée le 26 novembre dernier.

Selon le procureur fédéral de la Belgique, Frédéric Van Leeuw, Najim Laachraoui est «quelqu'un qui doit s'expliquer». Il a toutefois insisté sur le fait que des «indices» ne constituaient pas des preuves.

La complexité des attaques survenues dans la capitale française donne du fil à retordre aux enquêteurs. «Nous sommes très loin d'avoir mis en place toutes les pièces du casse-tête», a reconnu M. Van Leeuw. Il a invité les citoyens à divulguer aux autorités les renseignements qu'ils pourraient détenir.

Les enquêteurs ne connaissent pas encore le «parcours exact» d'Abdeslam, qui a sillonné l'Europe avant les attentats de Paris et s'est ensuite enfui, a indiqué le procureur fédéral belge, lundi.

Salah Abdeslam, qui est soupçonné de s'être occupé de la logistique des attaques ayant fait 130 morts dans la Ville Lumière, a été arrêté vendredi à Molenbeek, le quartier de la banlieue de Bruxelles où il a grandi, au terme d'une chasse à l'homme de quatre mois.

Abdeslam, qui a été interrogé à trois reprises samedi par les autorités belges, doit comparaître mercredi.

La France a réclamé son extradition, mais l'avocat du jeune homme de 26 ans a précisé que son client s'opposerait à cette requête.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer