La 28e édition du Salon du livre a connu un vif succès

Léa Roy et Anne-Sophie Gauthier ont fait de... (Olivier Croteau)

Agrandir

Léa Roy et Anne-Sophie Gauthier ont fait de belles découvertes à l'occasion du 28e Salon du livre de Trois-Rivières.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La 28e grande fête du livre de Trois-Rivières a connu un vif succès. Les auteurs ont rencontré des lecteurs passionnés, les éditeurs ont réalisé de belles ventes et les quelque 13 500 visiteurs ont fait d'inspirantes découvertes. Signe que le Salon du livre de Trois-Rivières a été une belle réussite, près de 1500 personnes de plus que l'an dernier y ont participé.

«Nous sommes aux anges. Nous avons eu un beau succès quantitatif, nous avons eu plus d'entrées que les autres années, mais c'est surtout un succès qualitatif. Tout le monde est content», affirme la directrice générale du Salon du livre de Trois-Rivières, Julie Brosseau, qui note qu'avec les activités hors murs, le salon a rejoint pas moins de 15 000 personnes cette année. «Les auteurs, les éditeurs et les visiteurs ne nous ont fait que de bons commentaires.»

Le samedi et le dimanche après-midi ont, comme à toutes les années, été les moments où il y avait le plus de visiteurs au salon. Il était même difficile de circuler dans les larges allées à ces moments. Conscients de cette réalité inévitable, les organisateurs du salon tiennent des événements, des rencontres d'auteurs ou des conférences populaires à différents moments de la programmation afin d'attirer davantage de personnes dans les moments où il y a normalement un peu moins de visiteurs. «Une des raisons pour laquelle nous avons eu un très bon jeudi soir, c'est la présentation du match ''d'improésie''. Il y avait vraiment beaucoup de personnes», souligne Mme Brosseau.

Robert Lalonde, le président d'honneur du 28e Salon du livre de Trois-Rivières, se disait extrêmement ravi de son expérience. Il a apprécié la convivialité de l'événement et le contact avec les lecteurs. «C'est bien organisé et c'est convivial. Mon grand intérêt était de rapprocher et rameuter les gens pour qu'on tisse les fameuses racines, comme le dit le slogan [du salon]. Ce n'est pas juste aller dans notre passé, c'est d'essayer de ne plus être seul, car le monde du livre en est un de compétition et de solitude», précise l'auteur et comédien Robert Lalonde.

L'auteur de Trois-Rivières Guillaume Morrissette, qui vient tout juste de lancer le roman policier Terreur domestique et qui a remporté le prix des lecteurs 2016 du salon, manquait de qualificatifs et de superlatifs pour exprimer sa satisfaction. Il avoue que le salon a été une grande réussite et que les lecteurs étaient nombreux à s'intéresser à son dernier polar.

Même son de cloche du côté de Perro-Éditeur. L'auteur de la série Amos Daragon et éditeur Bryan Perro précisait que le lectorat était au rendez-vous. Celui qui a marqué une génération avec sa série fantastique amorcée en 2003 rencontre maintenant des lecteurs de la première heure qui sont maintenant rendus adultes. La magie de ces rencontres est toutefois toujours présente, au grand plaisir de l'auteur.

«C'est magnifique. Et il y a une nouvelle génération qui l'a repris. Ce qui est le plus signifiant, c'est de faire partie de la vie d'un individu, d'avoir de l'importance pour cette personne. Et qu'elle nous dise ensuite qu'on a eu de l'importance pour elle», souligne l'auteur et éditeur.

Le héros de la série jeunesse Geronimo Stilton... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

Le héros de la série jeunesse Geronimo Stilton est toujours très populaire auprès des jeunes lecteurs. La mascotte de l'auteur fictif a signé une fois de plus une foule de dédicaces lors du Salon du livre de Trois-Rivières. 

Olivier Croteau

Bryan Perro a également relevé le défi de l'auteur en résidence du Salon du livre. Il a dû écrire quatre textes, un par jour, avant de les soumettre au public. Une expérience intéressante, mais exigeante, avoue l'auteur.

Le Salon du livre de Trois-Rivières ne pourrait être tenu sans le travail dévoué de quelque 150 bénévoles. Ces travailleurs de l'ombre de tous les âges ont tout fait pour que l'événement soit un succès.

Par ailleurs, le salon a accueilli dimanche la grande finale régionale de dictée. Le texte Prendre racine, écrit et lu par l'éditorialiste du Nouvelliste Martin Francoeur, a donné beaucoup de fil à retorde aux 57 amoureux de la langue française qui ont participé à cette finale régionale. Signe que la dictée avait quelques pièges et que la langue française n'est pas si simple, aucun des participants n'a réussi un sans-faute. Cette année, les honneurs reviennent à Louise Côté, gagnante dans la catégorie Grand public, à Mariane Leblanc de l'école secondaire Jeanne-Mance de Drummondville, gagnante dans la catégorie Scolaire, ainsi qu'à Frédéric Martin, dans la nouvelle catégorie Éducation aux adultes.

«J'adore la linguistique et les dictées. Ça peut paraître bizarre pour un gars comme moi avec des piercings, mais j'adore ça», précise le jeune Frédéric Martin qui souhaite étudier en psychologie, heureux de la création de la nouvelle catégorie Éducation aux adultes. «Ça nous donne des opportunités, parce que bien sûr, l'école aux adultes, souvent on est un peu mis de côté par rapport au général. Comme on peut voir, on est quand même capable de réussir malgré tout.»

Fred Pellerin décoré de l'Ordre des arts et des lettres

Le conteur de Saint-Élie-de-Caxton a été nommé compagnon de l'Ordre des arts et des lettres du Québec. Fred Pellerin a reçu cette distinction dimanche au Salon du livre de Trois-Rivières. Cette nouvelle décoration créée l'an dernier récompense les personnes qui participent au rayonnement de la culture québécoise en plus d'apporter une lumière sur le Conseil des arts et des lettres du Québec. «Je devais recevoir cette décoration l'année passée, mais je ne pouvais pas être là. Mais c'est bien parce qu'ils sont venus me la donner en Mauricie. La liste de ceux qui ont eu cette décoration, c'est immense. C'est gros», avoue avec fierté le conteur, chanteur et auteur Fred Pellerin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer