Fosses septiques à Louiseville: une aide financière disponible

Sonia Desaulniers, directrice générale de la Ville de... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Sonia Desaulniers, directrice générale de la Ville de Louiseville, et le maire, Yvon Deshaies.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) Les propriétaires de maisons dont les installations septiques privées ne sont pas conformes aux normes environnementales pourront bientôt compter sur un programme d'aide de la Ville de Louiseville.

Le programme Écoprêt est destiné au remplacement ou à la mise aux normes des installations septiques privées. Les élus adoptent cette politique, alors que les travaux de caractérisation des installations septiques des propriétés hors réseau d'égout avancent. Sur les 467 propriétés non branchées au réseau public, 337 ont été visitées. De ce nombre, 209 ont une installation septique qui rejette des eaux usées dans l'environnement ou n'ont tout simplement pas d'installation septique.

«C'est une obligation de respecter les normes et on veut apporter notre aide», déclare le maire de Louiseville, Yvon Deshaies.

Le premier volet du programme est la remise d'une subvention de 500 $ applicable à la confection de l'étude de caractérisation du sol réalisé par un professionnel. La subvention est disponible rétroactivement au 1er avril 2014 jusqu'au 31 décembre 2017.

La Ville a prévu un budget de 100 000 $ pour l'année 2016. Louiseville finance ce volet grâce à l'économie réalisée lors de l'embauche d'une ressource pour la caractérisation des installations septiques, les coûts ayant été inférieurs aux prévisions.

La Ville de Louiseville prévoit un deuxième volet à son programme, soit un prêt pour aider les propriétaires à réaliser les travaux. Le prêt est remboursable sur une période de 15 ans.

Cette partie du programme est en vigueur jusqu'au 31 décembre 2018.

Le financement de cette phase du programme se fera par un emprunt de la Ville s'élevant à 5,6 millions de dollars. La Ville n'a fixé aucun montant maximal quant au prêt à accorder par projet.

Le programme Écoprêt devrait entrer en vigueur le 23 mars.

Rayonnement ultraviolet

Le conseil municipal a pris un autre engagement en matière de traitement des eaux usées afin de faciliter la vie de certains citoyens aux prises avec un terrain exigu. La Ville permettra aux citoyens de se doter d'équipements de désinfection par rayonnement ultraviolet.

«Le rayonnement par ultraviolet est interdit dans le règlement Q-2 r.22 (le règlement provincial sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées), à moins que les municipalités le permettent par règlement et s'assurent de l'entretien», explique Sonia Desaulniers, directrice générale de la Ville de Louiseville.

C'est la raison pour laquelle Louiseville signe avec Technologies Bionest de Shawinigan un contrat d'entretien de ces systèmes. La Ville va payer l'entreprise, mais va refiler la facture par la suite aux contribuables dont la maison est munie d'un tel équipement.

Salon d'information

D'autre part, la Ville de Louiseville organise un salon sur les installations septiques le 19 mars. L'administration municipale désire faciliter les démarches des citoyens dont les résidences ne sont pas branchées au réseau d'égout public et qui doivent effectuer des travaux d'installation sanitaire pour leurs eaux usées.

Différentes entreprises spécialisées dans le domaine seront présentes. Des représentants de la Ville seront sur place pour donner de l'information sur la réglementation, l'émission des permis et les programmes de subventions.

Le salon sera présenté au centre communautaire de 9 h 30 à 15 h 30. L'entrée est gratuite.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer