Le Bloc pot fête ses 18 ans à Nicolet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(NICOLET) Fondé en 1998, le Bloc pot a 18 ans. Et afin de souligner l'événement comme il se doit, les militants de ce parti politique tiendront une fête ce vendredi au Port-Royal lounge de Nicolet.

Le parti politique marginal qui milite pour la légalisation du cannabis offrira pour l'occasion des spectacles de Justin Boulet, le fils de Gerry, de Carlos Veiga Blues ainsi que du groupe rock Land'Rover. Le chef de ce parti, Hugô St-Onge doit de plus participer à l'événement.

«Nous tenons cette fête à Nicolet, car c'est ici qu'il y a le plus de répression sur le cannabis par les policiers dans le cadre de l'opération Cisaille», affirme Daniel Blackburn, ancien candidat du parti dans la région, en précisant également que c'est à Nicolet qu'est établie l'École nationale de police. «Le symbole est fort.»

Par ailleurs, Daniel Blackburn affirme que c'est dans cette région que le Bloc pot a le plus d'appuis au Québec. «Et c'est entre Montréal et Québec. C'est plus facile pour les participants de s'y rendre», note-t-il.

Le parti politique affirme par ailleurs «qu'une page d'histoire se tourne», alors que le gouvernement du Canada a promis de légaliser le cannabis. «Gardons à l'esprit que ce ne sont encore que des promesses. Rien n'a changé et les citoyens se font encore arrêter et sont criminalisés partout au Canada», affirme le Bloc pot dans un communiqué.

Le Bloc pot affirme que la légalisation du cannabis doit se faire «de manière responsable, éclairée et sécuritaire». Par ailleurs, selon ce parti citant la Banque CIBC, le cannabis représenterait au pays un marché de 10 milliards par année.

gabriel.delisle@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer