Le fleuve Saint-Laurent sous surveillance

L'aéroglisseur de la Garde Côtière a été appelé... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'aéroglisseur de la Garde Côtière a été appelé en renfort ce week-end afin d'éviter tout débordement de la rivière Saint-François et Nicolet.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Alors que la saison des inondations est à nos portes, la Sécurité civile du Québec garde un oeil attentif sur le fleuve Saint-Laurent.

Le temps chaud des derniers jours a permis aux glaces de se libérer sur plusieurs cours d'eau du bassin versant du fleuve.

«Le niveau du fleuve est élevé en raison des apports verticaux venant de l'Abitibi et de l'Outaouais. Le niveau augmente et on se demande ce qui va arriver. L'eau est assez haute dans la rivière des Outaouais, qui se jette dans le fleuve. Heureusement qu'il n'y a pas de précipitations incroyables sinon ça pourrait être une autre histoire», explique Sébastien Doire de la Sécurité civile.

Au sud du fleuve, les cours d'eau, tels que les rivières Gentilly et Bécancour sont aussi sous surveillance. La visite de l'aéroglisseur a été nécessaire sur la rivière Saint-François à Pierreville et la rivière Nicolet.

On veut ainsi éviter des embâcles en brisant le couvert de glace, en plus de nettoyer les battures afin de permettre aux glaces de rejoindre le fleuve plus facilement.

«Le printemps est hâtif, mais on va avoir d'autres tempêtes de neige d'ici-là, on en annonce une la semaine prochaine. On analysera la situation à ce moment», ajoute M. Doire.

Après avoir porté leur attention sur les cours d'eau de la rive sud dans les derniers jours, ce sont maintenant ceux au nord qui seront dans la mire de la sécurité civile.

«Jusqu'à présent, c'est une bonne année, nous n'avons pas eu d'inondations qui ont nécessité des interventions dans notre secteur, note M. Doire.

En Mauricie, il y a une présence de neige qui peut apporter des apports verticaux importants si jamais il y avait beaucoup de pluie et de la chaleur.»

Avec ce printemps hâtif, M. Doire espère que la population se montrera prudente à proximité des étendues d'eau.

«Les gens qui s'aventurent sur la glace doivent faire extrêmement attention, autant à la pêche qu'en motoneige.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer