Primaires américaines: le couronnement approche...

Donald Trump a pris la défense de ses... (PHOTO AP)

Agrandir

Donald Trump a pris la défense de ses électeurs, affirmant qu'ils n'étaient pas des «furieux» mais des gens qui «veulent que les choses soient bien administrées».

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

On attendait le couronnement de Donald Trump, ce fut celui d'Hillary Clinton.

Si le controversé populiste a franchi la moitié du chemin qu'il comptait parcourir en vue de l'investiture républicaine en enlevant la Floride, un État crucial, mettant ainsi fin aux espoirs de Marco Rubio, Mme Clinton, elle, a franchi des pas de géant vers la candidature démocrate en enlevant trois États et en étant bien placée pour en remporter un quatrième.

Donald Trump obtient 45,8 pour cent des voix dans le «Sunshine State», laissant loin derrière lui le sénateur de la Floride qui espérait y relancer sa course. M. Rubio doit se contenter de 27,0 pour cent des voix.

M. Trump a aussi remporté la victoire en Illinois où il bénéficie de 39,2 pour cent des appuis et en Caroline du Nord (40,5 pour cent).

La course était beaucoup plus serrée au Missouri où il ne détenait qu'une priorité d'environ 3100 votes aux dépens de Ted Cruz.

Fier des résultats, le milliardaire a même lancé un appel à l'unité de son parti, affirmant avoir eu des bonnes discussions avec le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan, et le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell.

Donald Trump a pris la défense de ses électeurs, affirmant qu'ils n'étaient pas des «furieux» mais des gens qui «veulent que les choses soient bien administrées».

«Personne n'a été l'objet d'autant de publicités négatives à son endroit. Des pubs fausses, vicieuses et horribles. Pourtant, mes résultats n'en jamais été aussi bons. Personne, même moi, ne comprend cela», a-t-il ajouté.

Le scénario est différent dans l'autre État que visait particulièrement Donald Trump. En Ohio, l'élan du meneur est momentanément interrompu par le populaire gouverneur de l'État, John Kasich. Les médias américains ont donné la victoire à celui-ci qui obtient 46,4 pour cent des voix, plus de dix points de pourcentage devant M. Trump.

Très heureux de la tournure des événements, M. Kasich a indiqué, lors d'une entrevue à la chaîne CNN, que cette victoire lui donnerait «de l'élan» pour les semaines à venir, prédisant «que son organisation récoltera tout l'argent qui lui sera nécessaire». Le gouverneur de l'Ohio compte être bien présent à l'occasion du congrès du parti.

Marco Rubio a annoncé qu'il lançait la serviette en reconnaissant que «ce n'était pas l'année pour lancer des messages optimistes».

«Je suspends ma campagne. Le fait que je me sois rendu aussi loin prouve que les États-Unis sont un pays spécial», a-t-il déclaré à ses partisans, qui ont hué le nom de Donald Trump.

M. Rubio a donné son appui à aucun de ses adversaires mais a laissé entendre qu'il craignait la montée en puissance de Donald Trump. «Les États-Unis ont besoin d'un mouvement conservateur puissant qui ne doit pas s'abandonner à la peur, qui ne doit pas s'abandonner aux préjugés. On peut avoir des opinions différentes mais on doit ne pas oublier que nous espérons tous en quelque chose», a-t-il lancé.

Ted Cruz a fait la cour à son collègue et aux partisans de celui-ci. «Son histoire m'inspire, a-t-il déclaré. Elle a inspiré des millions de personnes dans ce pays. Nous ouvrons nos bras avec gratitude et avec espoir à ceux qui l'ont soutenu»

En Floride et en Ohio, le vainqueur républicain s'adjuge l'ensemble des délégués en jeu. Les délégués sont répartis de façon proportionnelle dans ces endroits.

Démocrate

Du côté des démocrates, la soirée appartient à Hillary Clinton.

L'ancienne secrétaire d'État a poursuivi son balayage des États du sud en enregistrant des victoires éclatantes en Floride et en Caroline du Nord. Dans le premier État, Mme Clinton obtient 64,5 pour cent des votes; dans le second, ses appuis s'élèvent à 54,7 pour cent.

Encore mieux pour Mme Clinton: elle remporte facilement la primaire de l'Ohio où elle recueille 56,4 pour cent des voix.

Mme Clinton pouvait espérer ajouter l'Illinois où elle menait par environ 42 000 votes mais sa majorité diminuait de minute en minute. Le rideau n'était pas encore baissé sur ce théâtre.

«Nous sommes encore plus proches de nous assurer de l'investiture et de remporter l'élection (présidentielle) en novembre», a-t-elle proclamé à des partisans visiblement heureux.

«Trois grandes tâches attendent le prochain président en novembre: faire une différence dans la vie des gens, nous garder en sécurité et forger l'unité de notre pays», a ajouté  Mme Clinton. (Le) commandant en chef doit être en mesure de défendre notre pays, pas d'en être une source d'embarras. Il doit travailler avec nos alliés et non pas se les aliéner. Il doit vaincre nos ennemis plutôt que de les motiver.»

Bernie Sanders comptait profiter de la grogne contre les ententes de libre-échange, comme il avait pu le faire au Michigan, la semaine dernière, pour enlever la victoire en Illinois et en Ohio et ainsi demeurer concurrentiel.

Maigre consolation: le sénateur du Vermont détenait une priorité de moins de 12 000 voix au Missouri.

Son principal organisateur Tad Devine a tenté de faire mauvaise fortune bon coeur, affirmant que l'organisation du candidat gardait confiance en ses perspectives d'avenir. Tentant de minimiser la défaite dans l'Ohio, il a dit être confiant aux chances de victoire du sénateur en Arizona, en Idaho et en Utah, le 22 mars.

Avant la soirée d'hier, selon les estimations de la chaîne CNN, Donald Trump disposait de 471 délégués, 100 de plus que Ted Cruz. Marco Rubio en comptait 165 et John Kasich, 63.

A ce chapitre, Hillary Clinton avait une bonne avance aux dépens de Bernie Sanders. L'ancienne secrétaire d'État avait l'appui de 1244 délégués, dont 472 provenant des délégués d'office, comparativement à 574 pour son adversaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer