«Montréal est un trait d'union», affirme Denis Coderre

Le maire de Montréal, Denis Coderre, prononçant un... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le maire de Montréal, Denis Coderre, prononçant un discours à la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) «Il faut arrêter les chicanes. Les villes parlent d'une seule et même voix. Montréal a un rôle de locomotive et de trait d'union. 2016 est une année extrêmement importante avec trois processus législatifs qui ont un impact direct, avec le statut de métropole, de capitale et toute la notion d'autonomie municipale».

Voilà ce que le maire Denis Coderre avait à dire, entre autres, aux quelque 75 membres de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec réunis mardi à l'Hôtel Montfort, le temps d'un dîner.

«On est passé de cette notion de créature des provinces à un gouvernement de proximité et on n'a pas besoin de se faire prendre par la main. Autonomie ne veut pas dire indépendance. On a besoin de s'entendre entre nous et se donner des outils. On devient incontournable», a-t-il plaidé.

Alors que la métropole est membre de l'Union des municipalités du Québec et de la Fédération québécoise des municipalités, le conférencier du jour a parlé de l'importance de la ruralité. 

Et interrogé par le maire de Saint-Pierre-les-Becquets, Yves Tousignant, à savoir si les deux unions municipales devaient fusionner, M. Coderre a répliqué «qu'il faut que ça vienne des milieux, mais que c'est le genre de débat qu'on devrait avoir».

Lors d'une mêlée de presse, il a affirmé que son homologue de Trois-Rivières, Yves Lévesque, avait fait «une erreur» de claquer la porte de l'UMQ.

«Il faut qu'il revienne. On a des bons services du côté de l'UMQ. On veut tous travailler ensemble. Tout seul, on va peut-être plus vite, mais ensemble, on va plus loin et on a besoin de travailler ensemble», a martelé le maire de Montréal.

«On se donne des outils de consultation, de concertation, on travaille tous pour l'autonomie municipale. J'ai pris position pour la pyrrhotite, ça peut toucher Montréal. Ce n'était pas un dossier montréalais, on est arrivé et on a appuyé. S'il veut travailler tout seul... J'aime bien Yves, ça fait des années que je le connais, depuis 20 ans, il se fait réélire à chaque fois, la population doit être satisfaite. Mais je crois que sur le monde municipal, on doit travailler ensemble. 

Ça fait longtemps que je n'ai pas parlé à Yves, mais ce n'est pas parce que j'étais en chicane. Je n'ai qu'à prendre le téléphone et l'appeler, j'ai son cellulaire. Il fera ce qu'il veut. Mais si j'ai un conseil gratuit à lui donner, il devrait réinsérer l'UMQ», renchérit-il.

Par ailleurs, partageant la table avec le premier magistrat de Bécancour, Jean-Guy Dubois, le maire Coderre n'a pas senti le besoin de s'excuser pour le déversement des eaux usées dans le fleuve.

«Il a exprimé sa satisfaction du rapport public. Ça ne s'est même pas rendu jusqu'à Repentigny. On s'est parlé et tout le monde est satisfait», a-t-il commenté.

Au cours de son allocution, M. Coderre a évoqué la Maison des régions qui sera créée lors des Fêtes du 375e anniversaire de Montréal l'an prochain. 

«C'est un outil de promotion catalyseur qui va nous permettre de démontrer que la métropole est au service des régions, c'est un legs que je veux donner aux régions», a-t-il expliqué. 

De plus, en réponse à une question de l'ancien président de la Chambre, Jean-Guy Doucet, sur le développement économique, le maire Coderre dit offrir l'aide de sa ville aux régions pour des besoins spécifiques, en les invitant à identifier leurs priorités.

«Est-ce la 55 à compléter? Il faut d'abord que Jean-Guy Dubois et Stéphane Biron s'entendent», a-t-il lancé.

Finalement, réitérant son opposition au projet de pipeline de TransCanada, ce dernier dit surveiller les budgets provincial et fédéral en ce qui concerne les investissements dans les infrastructures. «C'est essentiel», a-t-il conclu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer