Expo habitat: une édition qui dépasse les attentes

Plus de 13 000 personnes se sont déplacées... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Plus de 13 000 personnes se sont déplacées à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières pour découvrir les nouvelles tendances en décoration et en construction à l'occasion de la 34e édition d'Expo habitat Mauricie.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurie Noreau
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'intérêt pour la construction et la décoration ne démord pas à Trois-Rivières. Les organisateurs de l'Expo habitat l'ont vite constaté alors que l'évènement a atteint des records d'achalandage pour cette 34e édition qui se déroulait ce week-end. Il semble que l'arrivée du beau temps en ait inspiré certains à amener un peu de renouveau à leur habitation.

Le directeur-général de l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) Mauricie-Lanaudière, Maxime Rodrigue, était enchanté de la réponse du public à cet évènement annuel. Ce sont plus de 13 000 personnes qui se sont déplacées à la Bâtisse industrielle pour découvrir les nouvelles tendances en décoration et en construction. L'objectif de 12 000 visiteurs a donc été largement dépassé.

Pour Saskia Thuot, qui agissait à titre de porte-parole et conférencière pour cette 34e édition, le beau temps a certainement contribué à cette affluence. «Il fait super beau dehors, c'est sûr qu'on a envie de renouveau. Évidemment, on a hâte d'aller à l'extérieur, c'est le printemps et on a envie de changer plein de choses dans notre maison», admet-elle.

Elle avance toutefois une autre hypothèse sur l'engouement indéniable des gens pour la rénovation. «Je pense que les gens ont envie d'investir dans leur bien-être. Quand on est bien dans notre maison, on est généralement bien dans la vie. Pour les gens qui déménagent, choisir une nouvelle maison, c'est souvent compliqué. Parfois, ce n'est pas à notre goût. Donc les gens ont le goût de mettre la main à la pâte, de créer».

Comme prévu, la micromaison a attiré son lot de curieux. Une file d'attente s'est même créée à l'entrée de la maison. «Bien que ça soit un marché de niche très pointu, ça pique la curiosité. Les gens sont curieux de voir jusqu'où l'ingéniosité peut aller», constate Maxime Rodrigue de l'APCHQ.

La construction, une histoire de famille

Parmi les nombreuses entreprises présentes à Expo habitat, une seule entreprise peut se targuer d'être la plus vieille quincaillerie familiale au Québec et elle se trouve en Mauricie. L'entreprise Pierre Naud, qui opère sous la bannière BMR, fait partie du paysage mauricien depuis 1890. D'abord une entreprise de portes et fenêtres, l'entreprise a rapidement intégré le bois puis les matériaux de construction à son inventaire. Pour le copropriétaire Marc-André Lebel, l'entreprise Pierre Naud a un peu suivi le développement économique de la Mauricie. Oui, ils ont eu des offres de plus grandes bannières spécialisées en rénovation, mais ils les ont toutes refusées. «On veut offrir une approche différente. Le client est au centre de nos priorités. On peut faire ce qu'on veut et BMR nous laisse une grande liberté», avoue Marc-André Lebel. 

Durant l'évènement, ils ont pu compter sur la présence de l'homme fort Hugo Girard qui y présentait une conférence sur la tendance «Faîtes-le vous-même» (Do it yourself), un homme «qui est près du peuple et qui représente bien les valeurs de l'entreprise familiale», convient l'arrière-petit-fils du fondateur. «Les gens maintenant aiment faire les rénovations eux-mêmes. On présentait donc un atelier pour voir les nouveaux matériaux, essayer de nouveaux outils. Quand on fait des travaux chez nous, c'est important d'être bien équipé», mentionne Maxime Rodrigue de l'APCHQ à propos de la conférence d'Hugo Girard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer