La Tuque: le nombre d'incendies de bâtiment en baisse

Le capitaine à la prévention du Service de... (Courtoisie)

Agrandir

Le capitaine à la prévention du Service de sécurité incendie de La Tuque, Alexandre Bilodeau.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Les incendies de bâtiment ont diminué de plus de la moitié dans les cinq dernières années dans le Haut Saint-Maurice. Une statistique qui laisse croire aux dirigeants de La Tuque que les activités de sensibilisation et de prévention effectuées auprès du public ont porté leurs fruits.

S'il y a eu 29 incendies de bâtiment en 2010, ce nombre a diminué à 20 en 2014 pour descendre à nouveau à 12 seulement en 2015. Au cours des cinq dernières années, le nombre d'incendies de bâtiment a donc diminué de 59 % en Haute-Mauricie.

«Nous croyons que la population est mieux sensibilisée et plus responsable par rapport à la sécurité incendie. [...] Nous sommes en mesure de constater que la pensée du citoyen s'inscrit de plus en plus dans la culture de prévention que nous tentons assidûment d'inculquer», explique le capitaine à la prévention du Service de sécurité incendie de Ville de La Tuque, Alexandre Bilodeau.

Des 12 incendies de bâtiment qui ont eu lieu en 2015, six l'ont été à l'intérieur du milieu urbain. Les six autres ont eu lieu en territoire forestier. Les principales causes identifiées lors des enquêtes menées par la division pour expliquer ces incendies sont: problème électrique, erreur humaine liée à un feu de cuisson et mauvaise utilisation d'un appareil de chauffage. Ce sont donc sur ces trois points que l'équipe de prévention du Service de sécurité incendie de La Tuque poursuivra ses actions de sensibilisation au cours de la prochaine année.

«Nous allons aussi poursuivre nos efforts de sensibilisation pour diminuer le nombre d'appels reliés à des alarmes, car sur les 223 interventions que nous avons réalisées au total en 2015, il y a eu 72 interventions pour répondre à des appels d'alarme dont la majorité sont non fondés. C'est important, car ce sont des appels qui engendrent des coûts inutiles et qui représentent des risques inutiles pour la sécurité des pompiers lors des déplacements», soutient le capitaine Alexandre Bilodeau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer