La chasse aux nids-de-poule est ouverte

Un imposant nid-de-poule situé à l'angle des rues... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Un imposant nid-de-poule situé à l'angle des rues Bellefeuille et Champflour embêtait bien des automobilistes de Trois-Rivières mercredi.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La saison de la chasse aux nids-de-poule est officiellement ouverte au Québec.

Dans la région, les équipes des travaux publics de Trois-Rivières et de Shawinigan ont commencé à s'attaquer à ce fléau routier malheureusement inévitable au printemps.

«Nous avons présentement deux équipes de jour et une équipe de nuit qui travaillent sur les nids-de-poule et pour déboucher les puisards», explique Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

«À partir de lundi, nous aurons des équipes en tout temps pour les nids-de-poule.»

Alors que les températures au-dessus du point de congélation font fondre le couvert de neige, l'eau s'accumule à plusieurs endroits du réseau routier. Et la situation est particulièrement problématique lorsque les puisards sont encore bouchés.

«L'eau peut s'accumuler de façon préoccupante à certains endroits et menacer de s'infiltrer dans des maisons. Nous avons d'ailleurs un cas d'une maison de la rue Sainte-Julie où l'eau montait vers les fenêtres du sous-sol. Nous avons dû rapidement intervenir pour déboucher les puisards», précise Yvan Toutant.

À Shawinigan, la situation est similaire. Les travaux publics ont également commencé à réparer des nids-de-poule et déboucher les puisards afin que l'eau puisse être évacuée.

Il n'est pas rare ces jours-ci avec la fonte des neiges de voir dans cette municipalité, au même titre qu'à Trois-Rivières, d'importantes accumulations d'eau dans les stationnements ainsi qu'en bordure des rues.

Avec l'hiver que nous avons connu, les villes de la région s'attendent à une grosse saison des nids-de-poule. Les nombreux épisodes de gel et de dégel, souvent accompagnés de pluie, favorisent le bris des chaussées.

En gelant, l'eau qui s'est infiltrée dans des fissures prend de l'expansion et désagrège l'asphalte. Les passages répétés des automobiliste accentuent bien sûr cette problématique.

L'an dernier, les employés des travaux publics de Trois-Rivières ont réparé près de 8300 nids-de-poule. «Cette année, nous pensons qu'en raison de l'hiver que nous avons connu nous allons devoir en réparer entre 10 000 et 11 000», indique le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Par ailleurs, la Ville de Trois-Rivières invite les citoyens à signaler la présence de nids-de-poule en téléphonant au Centre de services des citoyens de la direction des travaux publics au (819) 379-3733.

«Dès que nous le savons, ça nous prend environ 48 heures pour régler la situation», explique Yvan Toutant. «Nous demandons donc aux citoyens de nous indiquer les endroits où il y a des nids-de-poule.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer