En bref

Le pont de l'Île...

Agrandir

Le pont de l'Île

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Le pont du rang de l'Île a 100 ans

Le conseil municipal de la Ville de Nicolet a souligné le 100e anniversaire du pont de l'Île enjambant la rivière Nicolet dans le rang de l'Île. Ce pont qui relie l'Île-à-la-Fourche à la rive nord de Nicolet a été construit en 1916. Lors de son inauguration, cette structure fut nommée le pont Taschereau, en l'honneur de Louis-Alexandre Taschereau, premier ministre de la province. Ouvert à la circulation depuis 1917, ce pont de type fermes métalliques à tablier inférieur en acier fut construit avec des poutres en treillis de type Pony-Warren et Warren double intersection, par Louis-Philippe-Herménégilde Bourk (le Colonel Bourk) et deux autres hommes d'affaires de la Compagnie de construction de Nicolet ltée. Aujourd'hui, on compte près de 200 véhicules qui le franchissent quotidiennement. C'est le 2 octobre 1980 que la Commission de toponymie du Québec lui donnera le nom de pont de l'Île du rang du même nom offrant un paysage pittoresque aux automobilistes de même qu'aux cyclistes empruntant la Route verte.

Ingrédients potentiellement allergènes dans des vol-au-vent

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et l'entreprise Super Marché Clément Louiseville inc. mettent la population en garde contre la présence non déclarée de moutarde et de graines de sésame dans des vol-au-vent au poulet vendus au IGA du 714, boulevard Saint-Laurent Ouest à Louiseville. Les personnes souffrant d'une allergie à la moutarde ou aux graines de sésame sont avisées de ne pas consommer ces vol-au-vent. Le produit qui fait l'objet de la mise en garde a été offert à la vente jusqu'au 3 mars 2016 inclusivement, et uniquement à l'établissement désigné précédemment. Le produit a été vendu à l'état réfrigéré et son étiquette comporte la mention «IGA #8258».

Chanie Perreault, agente de développement de la Fondation... - image 3.0

Agrandir

Chanie Perreault, agente de développement de la Fondation RSTR, et Delphine Houle.

Bal des princesses au profit de la Fondation RSTR

La Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières tiendra de nouveau son bal des princesses le samedi 23 avril de 13 h à 16 h, au restaurant L'Oriflamme, afin d'amasser des fonds pour les services de pédiatrie. Le coût du billet est de 50 $ pour la princesse et son accompagnateur adulte. Les jeunes filles sont invitées à revêtir leur costume préféré de princesse pour participer aux activités (piste de danse, salon de coiffure, confection de bijoux, cinéma, maquillage, manucure, etc). Les profits serviront à acheter des équipements pour le département de pédiatrie du Centre hospitalier affilié universitaire régional du CIUSSS MCQ. Les billets sont en vente auprès de la Fondation RSTR au 819-697-3333, poste 53853.

Salon des collectionneurs de Nicolet

Le Salon des collectionneurs de Nicolet aura lieu les 5 et 6 mars, de 10 h à 17 h. À cette occasion, 25 passionnés y présenteront leurs plus belles pièces: collections de cuillères, d'épinglettes, de «comics», de voitures miniatures «die cast», de jouets anciens en fonte ou encore de personnages bibliques. Le tout sera présenté dans la grande salle du Centre des arts populaires situé au 725, boulevard Louis-Fréchette, à Nicolet. L'activité est rendue possible grâce au soutien de Promutuel Verchères-Les Forges. L'entrée est libre.

Les Femmes dynamiques remettent un don à Moisson Mauricie

L'organisation des Femmes dynamiques a remis un don de 1150 $ à Moisson Mauricie-Centre-du-Québec. L'argent a été amassé auprès des membres lors d'une activité des Femmes Dynamiques. Sur la photo, on peut voir: Monique Trépanier, directrice générale de Moisson Mauricie-Centre-du-Québec, Denise Ménard, trésorière des Femmes Dynamiques, Lise Germain, présidente des Femmes dynamiques, et Geneviève Marchand, responsable du financement et des communications de Moisson Mauricie-Centre-du-Québec.

La SPA de la Mauricie a stérilisé 180 chats

La Société protectrice des animaux de la Mauricie voulait stériliser 150 chats dans le cadre de la Semaine nationale de la stérilisation animale au Québec. C'est finalement 180 chats qui ont subi l'intervention chirurgicale en question grâce à la collaboration du Collège Laflèche et de plusieurs hôpitaux et cliniques vétérinaires de la région.

Tous ces chats sont maintenant disponibles pour l'adoption et 32 d'entre eux ont déjà trouvé un foyer lors des journées spéciales d'adoption, les 26 et 27 février derniers aux deux points de service de la SPAM.

Jeudi dernier, la SPA Mauricie de Shawinigan a aussi offert une clinique ciblée au cours de laquelle elle a stérilisé 12 chats à moindres coûts pour des familles à faible revenu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer