Opération déneigement

L'heure était au déneigement au centre-ville de Trois-Rivières... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'heure était au déneigement au centre-ville de Trois-Rivières à la suite de la tempête qui a touché la région durant la nuit et la matinée de mercredi.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La tempête hivernale annoncée en début de semaine s'est bel et bien abattue dans la région mercredi, tout comme dans le reste du Québec, laissant au sol entre 20 et 25 centimètres de neige.

À l'aéroport Montréal-Trudeau, plusieurs départs et arrivées ont... (La Presse) - image 3.0

Agrandir

À l'aéroport Montréal-Trudeau, plusieurs départs et arrivées ont été annulés ou ont connu des retards importants, notamment pour Québec, Sept-Îles, Wabush, Rouyn-Noranda et les Îles-de-la-Madeleine, de même que pour Moncton, Halifax, Ottawa et Toronto, ainsi que quelques destinations américaines, dont New York et Detroit. 

La Presse

La ville de Québec a particulièrement été affectée... (Le Soleil) - image 3.1

Agrandir

La ville de Québec a particulièrement été affectée par la tempête de mercredi alors que près de 30 centimètres sont tombés.

Le Soleil

La tenue de la semaine de relâche a évité les fermetures d'écoles auxquelles on se serait attendu, mais le Cégep de Trois-Rivières et le Collège Shawinigan, normalement ouverts, ont suspendu leurs cours. L'heure est maintenant au déneigement.

«La tempête est finalement passée plus vite que ce qui était anticipé», souligne Marie-Ève Giguère, météorologue à Environnement Canada en précisant que les vents ont soufflé à près de 75 km/h à Trois-Rivières. 

À Trois-Rivières, on croit pouvoir compléter l'ensemble des opérations de déneigement pour le début de la semaine prochaine.

«Il faut nettoyer, souffler, transporter la neige. Pour la trentaine de centimètres tombés, les gens doivent s'attendre à ce qu'on ait terminé le nettoyage complet d'ici la nuit de dimanche à lundi prochain», confirme le porte-parole de la Ville Yvan Toutant.

Celui-ci précise qu'en février il est tombé 66 cm de neige sur Trois-Rivières, pour un total de 141 cm mesurés depuis le début de l'hiver jusqu'au 29 février. 

«C'est 31 cm de moins que l'année précédente à la fin de février», observe-t-il. 

Dans le détail, mentionnons qu'il n'était pas tombé de neige du tout en novembre, il en est tombé 48 cm en décembre et 27 en janvier.

Le budget de déneigement de la Ville de Trois-Rivières est accordé en grande partie à des entrepreneurs privés pour un prix fixe, peu importe le nombre d'interventions réalisées.

«Nous avons des contrats avec des entrepreneurs basés sur 250 cm, alors qu'il en tombe 100 ou 400, c'est le même prix. Où on fait un peu d'économies, c'est le 20 % de déneigement donné à nos cols bleus, mais l'économie n'est pas énorme parce que s'ils ne font pas du déneigement, ils feront autre chose. Tout dépendant de la fin du mois de mars, on devrait peut-être sauver 100 000 $ au total», explique M. Toutant.

À Shawinigan, le directeur du service des communications François St-Onge estime que les opérations de déneigement seront complétées d'ici trois semaines. 

«On devrait recevoir 45 cm cette fois-ci. Pendant la journée (de mercredi) on maintient l'entretien et cette nuit (de mercredi à jeudi), on refait le tour de la ville. 

Toutes les opérations, après, mèneront à environ trois semaines. Même si l'hiver a été clément jusqu'à récemment, on a eu des conditions difficiles à gérer. On a eu des séquences de neige, pluie, dégel, redoux... Nos employés ont été occupés à dégeler les conduites et les puisards», fait-il remarquer.

Malgré des conditions routières difficiles durant la nuit et en matinée, les services de police rapportent peu d'accidents et aucun avec des conséquences graves.

Si la Sûreté du Québec a enregistré une dizaine de sorties de route sur le territoire de la région, la Sécurité publique rapporte de son côté dix accidents mineures, dont deux hors route.

Une neige bienvenue

Au centre de glisse Vallée du parc et à la Station plein air Val-Mauricie à Shawinigan, la neige de mercredi était bien accueillie, même si elle a provoqué une petite baisse d'achalandage en début de journée. 

En pleine semaine de relâche, la météo demeure un facteur déterminant dans la fréquentation des centres de plein air.

Lundi, la station Val-Mauricie a dû fermer en raison du verglas. Mardi, par contre, la directrice de l'endroit, Marie-Louise Tardif, parlait d'un «achalandage monstre». «C'est la première fois en dix ans qu'on manque de tubes! En ski, je n'avais jamais vu autant de monde. C'est plaisant!

On a vu plein de nouveaux visages. À 10h15 mardi, j'avais 90 % de tout l'équipement de location qui était sorti, et on en a beaucoup!», indique Mme Tardif.

Mercredi matin, toutefois, des gens avaient annulé leurs cours et la journée a commencé tranquillement. 

Chose certaine, pour Mme Tardif, «les tempêtes des dernières semaines ont aidé. Les conditions sont excellentes, c'est magnifique. Chez nous, c'est de la neige naturelle à 100 %, donc il n'y a jamais de plaques de glace.»

À Vallée du parc, la directrice adjointe Annie Brousseau s'attendait à connaître une bonne semaine de relâche.

«Cette neige-là nous donne un bon coup de main pour prolonger la saison et s'assurer d'être capable de tenir tous les événements au calendrier.»

«Pendant la semaine de relâche, on a des cours de ski, un camp de jour... On a un bonne clientèle qui est là de toute façon. Lundi soir ça a été bon, mardi dans la journée ça a été excellent, et le soir, vraiment très achalandé. 

Aujourd'hui (mercredi), on voit qu'il y a moins de monde qu'hier à cause des conditions routières, mais je m'attends à une grosse soirée», constate Mme Brousseau, avant d'ajouter: «Jeudi, vendredi et samedi, ça va débarquer! Les familles ont relaxé, c'est souvent vers la fin de la semaine que les parents prennent congé.»

«Cette neige-là nous donne un bon coup de main pour prolonger la saison et s'assurer d'être capable de tenir tous les événements au calendrier»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer