Immigration: Ottawa délivrera 10 000  super visa dès cette année

Des travailleurs diu ministère canadien de l'Immigration se... (PHOTO CHRISTINNE MUSCHI, REUTERS)

Agrandir

Des travailleurs diu ministère canadien de l'Immigration se préparent à accueillir des réfugiés syriens.

PHOTO CHRISTINNE MUSCHI, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
OTTAWA

Les libéraux ont augmenté la limite de demandes de « super visa » pour parents et grands-parents que le gouvernement fédéral acceptera par année.

Le ministre de l'Immigration a livré, vendredi, les instructions formelles d'accepter désormais 10 000 demandes, dès cette année. Ce nombre était de 5000 lors des deux dernières années.

Les libéraux avaient promis, en campagne électorale, d'adopter cette mesure.

Cette annonce laisse présager que le nouveau plan libéral en matière d'immigration sera bientôt dévoilé. Le ministre de l'Immigration, John McCallum, a déjà indiqué que les deux éléments étaient reliés.

Le «super visa» permet aux parents et grands-parents d'un citoyen ou d'un résident permanent du Canada de venir visiter leur famille, pendant une période maximale de deux ans. Le programme est l'un des plus populaires des services d'immigration. En 2011, cependant, le gouvernement conservateur l'a interrompu, disant vouloir rattraper un énorme retard dans le traitement des demandes.

À la réouverture du programme en 2014, les conservateurs de Stephen Harper y avaient apporté quelques changements. Ils avaient entre autres augmenté le montant d'argent que le demandeur doit posséder pour pouvoir parrainer un parent ou un grand-parent, et allongé la période de soutien financier du parrainé que doit garantir le parrain.

Le changement le plus impopulaire, cependant, a été l'imposition d'une limite de 5000 demandes alors que les autorités continuaient de traiter des demandes déjà reçues.

Les libéraux avaient indiqué en janvier que la modification était imminente, lorsqu'ils ont accepté plus de 14 000 demandes, plutôt que d'arrêter à 5000.

Les 10 000 premiers dossiers complets seront traités, en plus de ceux qui sont déjà dans le système.

Selon les informations disponibles sur le site Web du ministère de l'Immigration, les responsables traitent encore des demandes reçues avant le 4 novembre 2011.

Si les nouvelles instructions du ministre haussent le plafond de demandes reçues, elles ne changent rien aux autres éléments du programme. Les demandes seront encore traitées selon le principe du «premier arrivé, premier servi». Cette règle profite largement à des coursiers, qui chargent des centaines de dollars pour garantir qu'une demande sera la première en ligne. Plus tôt cette année, devant l'indignation publique, le ministre McCallum a affirmé qu'il se pencherait sur la possibilité d'apporter des changements à cette disposition dans les années à venir. Il croit toutefois que l'augmentation de la limite calmera quelque peu le jeu.

En 2014, la dernière année pour laquelle des chiffres sont disponibles, un peu plus de 18 000 personnes ont été admises au Canada grâce à ce programme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer