Les pannes presque réglées

Les employés d'Hydro-Québec répondent à plusieurs milliers de... (photo: François Gervais)

Agrandir

Les employés d'Hydro-Québec répondent à plusieurs milliers de pannes électriques.

photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les nombreuses pannes électriques causées par la tempête de neige, de verglas et de pluie de mercredi et de jeudi sont réglées, si ce n'est de quelques cas isolés.

Le tableau des pannes de courant a varié à la hausse en Mauricie, vendredi. La journée avait commencé avec 1364 clients d'Hydro-Québec privés de courant. Le nombre a grimpé à 7635 en milieu d'après-midi pour redescendre à 3430 en fin de journée. Vers 21h, il ne restait que 84 clients sans électricité dans cette région.

Des Trifluviens qui avaient retrouvé le courant ont subi une nouvelle interruption de service en début d'après-midi. Saint-Mathieu-du-Parc, Shawinigan (secteur de Saint-Gérard-des-Laurentides) et un corridor s'étendant de Saint-Paulin à Saint-Édouard-de-Maskinongé en passant par Sainte-Angèle-de-Prémont et Sainte-Ursule ont aussi été touchés par une interruption de service en après-midi.

Selon Lucie Roy, ce genre de fluctuation fait partie du processus habituel d'un événement climatique.

«C'est une courbe normale. Cela peut être une nouvelle panne électrique. Cela peut être une panne en lien avec l'événement climatique, par exemple, un arbre chargé de verglas qui a résisté au début de l'événement, mais qui finit par casser. Ça peut être aussi du délestage: dans un secteur, les monteurs rétablissent le service. Ils poursuivent leur travail dans un secteur avoisinant et pour pouvoir rétablir le service, ils peuvent faire du délestage pour des raisons de sécurité», raconte Mme Roy, porte-parole d'Hydro-Québec.

Les équipes de monteurs étaient encore nombreuses sur le territoire afin de réparer le réseau. D'après Mme Roy, la très grande majorité des clients devaient ravoir le service au plus tard à 23 heures, vendredi. Il est possible que des cas d'exception soient réglés samedi.

Les délais de rétablissement du service étaient les mêmes pour les clients du Centre-du-Québec. Vendredi en fin d'après-midi, quelque 443 clients étaient toujours sans électricité, comparativement à 585 en début de journée. Le bilan de 21h indiquait toutefois qu'il n'y avait plus de 68 clients toujours privés d'électricité au Centre-du-Québec.

École Richelieu fermée

Les problèmes de service d'électricité ont aussi atteint l'école Richelieu du secteur de Trois-Rivières-Ouest. Pour une deuxième journée d'affilée, les quelque 140 écoliers ont eu congé de classe, étant donné la panne de courant qui affectait l'établissement en début de journée. L'électricité a toutefois été rétablie peu de temps après.

«L'école a été sans électricité durant toute la nuit (de jeudi à vendredi). Ce matin (vendredi), il faisait très froid dans l'école. Les informations concernant le retour du service changeaient. Finalement, le retour de l'électricité a été fixé à 17 h par Hydro-Québec. À 7 h 45, la direction a décidé de suspendre les cours, car elle voyait bien que l'électricité ne revenait pas. Mais l'électricité est revenue à 8 h 40», explique la conseillère en communication de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Anne-Marie Bellerose.

Quelques élèves se sont présentés à l'école lorsque l'avis de fermeture a été annoncé. Des membres du personnel étaient sur place en attendant que les parents viennent les chercher.

La fermeture d'une école durant deux jours de suite pour cause de panne électrique est un fait rarissime.

Rues résidentielles

Après avoir nettoyé les artères principales, jeudi et vendredi, la Ville de Trois-Rivières a profité de la dernière nuit pour niveler les rues secondaires, souffler la neige et déglacer le tout en prévision des prochaines précipitations qui devraient s'abattre en fin de semaine en Mauricie.

Environnement Canada annonce environ cinq centimètres de neige, samedi. De la neige est aussi prévue dimanche, alors qu'une dépression devrait amener des précipitations sous forme de pluie, lundi.

Météo Média parle plutôt de chutes de neige totalisant plus de 20 centimètres d'ici lundi et exclut des averses de pluie.

Surveiller les toits

Les précipitations de toutes les sortes des derniers jours, combinées à des variations de températures (il fera - 1 degré samedi après une nuit de -16 degrés), devraient inciter les propriétaires d'immeubles à vérifier l'état de leur toiture et à la déneiger, le cas échéant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer