Une autre bouillie météorologique s'abat sur la région

Les équipes du ministère des Transports et des... (François Gervais Le Nouvelliste)

Agrandir

Les équipes du ministère des Transports et des services de voirie des différentes municipalités de la région ont été à l'oeuvre pour déglacer les routes et les puisards.

François Gervais Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Quinze centimètres de neige, 20 millimètres de pluie verglaçante et 10 millimètres de pluie.

Les rues étaient couvertes d'eau à plusieurs endroits... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 3.0

Agrandir

Les rues étaient couvertes d'eau à plusieurs endroits en Mauricie. 

François Gervais, Le Nouvelliste

Cette étudiante de l'UQTR était bien équipée pour... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 3.1

Agrandir

Cette étudiante de l'UQTR était bien équipée pour se protéger de la pluie verglaçante.

François Gervais, Le Nouvelliste

Voilà la bouillie météorologique qui s'est abattue sur la Mauricie de mercredi à jeudi, laissant derrière elle de nombreuses routes inondées, des trottoirs glacés, des puisards bouchés, des branches d'arbres cassées, des pannes d'électricité et des écoliers en congé forcé pour une deuxième journée en février.

Quelque 25 000 clients d'Hydro-Québec ont été privés de courant en Mauricie, principalement à Trois-Rivières et dans la MRC de Maskinongé. Du côté du Centre-du-Québec, ce nombre s'élevait à 4000. Cette situation a forcé le déploiement de plus de 80 équipes de monteurs.

Plus de la moitié des foyers avaient retrouvé le service jeudi en fin d'après-midi. D'autres ont dû patienter quelques heures de plus et certains citoyens devront attendre jusqu'à vendredi soir avant de ravoir de l'électricité.

«Les pannes qui touchent un grand nombre de clients sont mises en priorité, déclare Lucie Roy, porte-parole d'Hydro-Québec. De façon générale, les gens qui seront raccordés demain (vendredi) sont souvent des cas de pannes isolées, des pannes qui touchent quelques clients.»

C'est le manque de courant qui a incité la Commission scolaire du Chemin-du-Roy à suspendre les cours durant la journée de jeudi, comme l'explique Anne-Marie Bellerose, conseillère en communication.

«En début de matinée, nous avions 12 écoles privées d'électricité. C'est plus à cause des pannes que nous avons décidé de suspendre les cours, le tout conjugué aux conditions climatiques.»

La CS du Chemin-du-Roy offrait toutefois le service de garde. Les enfants qui fréquentaient ce service dans une école privée de courant étaient déplacés vers un établissement avec électricité. 

Une navette a été mise en place entre l'école primaire de Saint-Étienne-des-Grès et l'école Le petit bonheur de Trois-Rivières afin de transporter les enfants par véhicule scolaire, le tout de façon sécuritaire, assure Mme Bellerose.

Les cours ont aussi été suspendus aux Commissions scolaires de l'Énergie et de la Riveraine.

Les citoyens ont été nombreux à pelleter de... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 4.0

Agrandir

Les citoyens ont été nombreux à pelleter de la gadoue.

François Gervais, Le Nouvelliste

Opération déglaçage

Les équipes du ministère des Transports et des services de voirie des différentes municipalités de la région ont été à l'oeuvre pour déglacer les routes et les puisards. Des niveleuses du MTQ ont gratté la chaussée à différents endroits dans la région afin d'enlever la couche de glace. L'épandage de sel a été au menu de la journée.

«On procède à l'écoulement de l'eau avant le gel de cette nuit (de jeudi à vendredi), précise Jean Lamarche, porte-parole du MTQ en Mauricie et au Centre-du-Québec. On fait des saignées, des trous dans les bancs de neige, et on dégage les puisards et les emprises de routes où il y a de l'accumulation de neige.»

La côte de la Baie, à Shawinigan, a réservé de mauvaises surprises à des automobilistes. La chaussée glissante a empêché certains usagers de monter la côte. La MTQ assure que des patrouilles étaient sur place et que des employés ont salé les lieux composés d'une forte pente.

Le ministère des Transports a fermé en milieu de journée deux voies du pont Laviolette, une dans chaque direction, car de la neige et de la glace se détachaient de la partie centrale de la structure. Les quatre voies ont été rouvertes vers 15 h avec une patrouille de retenue limitant la vitesse à 70 km/h.

À Trois-Rivières, les employés assignés à l'entretien du réseau routier ont passé de longues heures à déglacer les routes et à déboucher les puisards.

«Nous avons trois équipes qui débouchent les puisards. Pour le déglaçage, on se concentre sur les artères principales. Nos équipes sont aussi sur le déglaçage des trottoirs. On se concentre sur les trottoirs des artères principales, devant les résidences pour personnes âgées», explique le porte-parole de la Ville de Trois-Rivières, Yvan Toutant.

Les mauvaises conditions climatiques qui prévalaient mercredi soir et durant la nuit de jeudi ont forcé le déploiement de l'ensemble des ressources sur le territoire de Trois-Rivières, soit plus de 250 personnes. Jeudi matin, quelque 100 personnes étaient au boulot. Les effectifs ont augmenté à mesure que la journée avançait, soit après que les travailleurs eurent bénéficié de quelques heures de répit.

D'autre part, les accidents de la route ont été rares dans la région.

Pas de rivière à risque

La direction régionale de la Sécurité civile est aux aguets en cette période de variation importante des températures. Aucune rivière n'annonce un débordement et aucune évacuation n'a été nécessaire.

La pluie des dernières heures ne cause pas encore de dommages, mais comme les précipitations qui aboutissent dans les petits ruisseaux peuvent prendre jusqu'à 12 heures pour joindre les grands cours d'eau, l'équipe régionale surveille la situation de près.

«Des glaces se déplacent sur la rivière Nicolet dans le secteur de Nicolet, déclare Sébastien Doire, directeur de la Sécurité civile. On porte attention à toutes les rivières, quoi que les niveaux ne sont pas encore élevés.»

Les rivières présentant plus de risques de débordement se trouvent dans les régions de l'Estrie et de la Montérégie.

Remise de Secondaire en spectacle

Les mauvaises conditions climatiques ont incité les organisateurs de l'événement Secondaire en spectacle de l'école secondaire le Tremplin et du Collège Marie-de-l'Incarnation à reporter leur activité respective au 9 mars et au 22 mars.

L'effet El Niño

«Voir des variations près du point de congélation aussi courantes, c'est peu fréquent. Mais c'est typique d'un hiver El Niño.»

Cette observation d'André Cantin, météorologue à Environnement Canada, explique clairement la température en montagnes russes observée depuis le début de l'hiver. Le mélange de précipitations des dernières heures est le deuxième épisode important de neige accompagnée de pluie en un peu plus d'une semaine.

«Cette tempête s'est développée au nord du golfe du Mexique, près de la Louisiane. Le système était chargé d'humidité et apportait beaucoup d'air chaud, ce qui fait qu'au sud, ça a tombé en pluie», mentionne M. Cantin.

Les prochaines heures devraient être plus tranquilles dans la région avec des températures plus froides et quelques chutes de neige.

Mais les prévisions pour lundi annoncent un nouveau système qui devrait laisser un minimum de 15 centimètres de neige. Un faible risque de verglas apparaît sur les écrans d'Environnement Canada pour lundi.

À plus long terme, la fin de la semaine prochaine devrait être marquée par un mélange de précipitations.

«On a eu peu de précipitations en novembre, décembre et janvier. Février rétablit la normale pour les précipitations», ajoute le météorologue.

La température moyenne du mois de février dans la région de Trois-Rivières est de -10 degrés Celcius. En 2016, cette moyenne est de -8,4 degrés.

C'est presque huit degrés de plus qu'il y a un an: le mois de février 2015 avait été frigorifique, à l'image de l'hiver 2014-2015, avec une température moyenne de -16 degrés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer