La SPAM procède à la stérilisation de 85 chats

La Dre Véronique Perreault, vétérinaire de la SPAM,... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

La Dre Véronique Perreault, vétérinaire de la SPAM, a stérilisé plusieurs chats mercredi.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'Association des médecins vétérinaires du Québec souligne la Semaine nationale de la stérilisation animale en se fixant un objectif de stérilisation de 1000 chats.

Pas moins de 85 chats du refuge de... (François Gervais, Le Nouvelliste) - image 3.0

Agrandir

Pas moins de 85 chats du refuge de la SPAM ont été stérilisés mercredi, dont cette petite chatte enjouée.

François Gervais, Le Nouvelliste

La Société protectrice des animaux de la Mauricie participe à cette campagne en stérilisant 85 chats en refuge avec la collaboration du Collège Laflèche, de l'hôpital vétérinaire Rive-Nord, de l'hôpital vétérinaire de Houssard, de l'hôpital et clinique vétérinaire Les Rivières, de la clinique vétérinaire Grand-Mère et de l'hôpital vétérinaire Val-Mauricie qui ont tous stérilisé une dizaine de chats du refuge, mercredi.

La SPAM prend la stérilisation très au sérieux puisqu'un seul couple de chats errants peut donner naissance à six ou sept chatons, et ce, deux à trois fois par année. Au bout de quatre ans, ce couple et ses descendants auront donné naissance à près de 21 000 chats.

Le problème n'est guère différent pour les chiens errants puisqu'une portée de chiots peut varier de quatre à douze petits.

La SPA de la Mauricie a profité de la campagne de stérilisation pour injecter, dans la peau du cou de chaque animal, une puce électronique permettant de l'identifier à l'aide d'un lecteur numérique. Elle espère ainsi diminuer le nombre d'animaux perdus puisque la puce facilite l'identification de l'animal et permet de retrouver son propriétaire. 

«Notre taux d'identification, chez les chats, est presque nul», indique la responsable des communications, Sarah-Lise Hamel, d'où l'importance de cette nouvelle approche.

«Ce sont souvent les animaux qui ne vont pas à l'extérieur qui vont se trouver le plus dépourvus si jamais ils sortent par mégarde. Et c'est souvent ceux-là qui ne seront pas capable de retrouver leur chemin vers la maison», dit-elle.

Par la même occasion, les techniciennes en santé animale ont voulu présenter une alternative fort intéressante à l'ablation des griffes des chats qui nécessite l'amputation d'une phalange à chaque doigt des pattes. 

Les techniciennes en santé animale ont profité de l'anesthésie de l'animal pour simplement tailler les griffes des quatre pattes et poser des «protège-griffes», c'est-à-dire de petits capuchons de matière plastique à bouts ronds qui ne font pas de dommages si minou décide de s'attaquer aux fauteuils. L'intervention n'est toutefois pas permanente. Il faut la refaire environ chaque mois. Les petits capuchons tiennent en place à l'aide d'une colle non toxique pour l'animal.

La SPA de la Mauricie fait des stérilisations à l'année, précise la responsable des communications, Sarah-Lise Hamel. 

«Par contre, cette semaine, dans le cadre de la Semaine nationale de la stérilisation animale au Québec, on met l'accent sur les bienfaits de la stérilisation et l'importance de stériliser les animaux», dit-elle.

La vétérinaire de la SPAM, la Dre Véronique Perreault, explique en effet que la stérilisation «présente de nombreux bienfaits pour la santé de l'animal. Ça va diminuer les envies de vagabonder, de fuguer, surtout chez les chiens», dit-elle. L'intervention dure environ 15 minutes. «Et le lendemain de l'intervention, l'animal veut jouer comme si de rien n'était», précise-t-elle.

«On constate une réduction des problèmes de santé, des cancers, des tumeurs mammaires chez les femelles et des tumeurs testiculaires chez les mâles», ajoute la vétérinaire.

La stérilisation évite du même coup les infections utérines et les problèmes de prostate, dit-elle.

Après la chirurgie, la vétérinaire fait un tatouage sur le ventre des femelles. Il s'agit d'une petite ligne verte qui indiquera pour toute la vie de l'animal qu'il a été stérilisé. Cette mesure permet d'éviter une seconde chirurgie si l'animal devait se retrouver à nouveau en refuge.

Notons qu'environ 2000 animaux sont adoptés annuellement à la SPAM.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer