Obama veut fermer la base de Guantanamo «une fois pour toutes»

La prison de Guantanamo à Cuba... (AFP, Mladen Antonov)

Agrandir

La prison de Guantanamo à Cuba

AFP, Mladen Antonov

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Washington

Le président américain Barack Obama a proposé mardi de fermer «une fois pour toutes» le centre de détention de Guantanamo Bay, à Cuba, et de transférer les détenus qui s'y trouvent toujours vers une prison en sol américain.

Sa proposition, qui contient peu de détails, a toutefois peu de chances de passer le test du Congrès.

M. Obama a dit qu'il y va d'une dernière tentative pour fermer la base de Guantanamo, en dépit des obstacles juridiques et politiques qui se dressent devant lui et de l'opposition de certains alliés à l'étranger. «Je ne veux pas passer ce problème au prochain président, quel qu'il soit. Si nous ne faisons pas ce que nous devons faire, les générations futures vont regarder cela et se demander pourquoi nous n'avons rien fait quand la bonne direction, le bon côté de l'histoire, la justice et les traditions américaines étaient bien clairs», a lancé le président en conférence à la Maison-Blanche.

Malgré ces grandes ambitions, le plan Obama demeure plutôt nébuleux. On ne sait toujours pas où seraient installées les prisons et si le transfert pourra être terminé d'ici la fin du mandat du président. Le déplacement de prisonniers vers les États-Unis est actuellement interdit selon la loi et les élus ont montré peu d'intérêt à éliminer les restrictions.

«Nous examinerons le plan du président Obama, mais étant donné qu'il comprend le transfert de dangereux prisonniers vers des installations de collectivités américaines, il sait que la volonté bipartisane du Congrès s'est déjà exprimée contre cette proposition», a affirmé le chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell.

Le président de la Chambre des représentants, le républicain Paul Ryan, a déclaré pour sa part que M. Obama n'avait pas réussi à convaincre les Américains que le transfert des détenus était «intelligent et sécuritaire».

«C'est contre la loi - et cela restera contre la loi», a-t-il dit.

Même le sénateur John McCain, qui s'était montré favorable à la fermeture de la prison, s'est dit déçu du plan «vague» du président, «qui a manqué une chance importante de convaincre le Congrès et le peuple américain», a-t-il déploré.

La prison de Guantanamo pourrait être l'échec le plus cuisant du président Obama au terme de sa présidence. Son premier décret présidentiel, en 2009, fixait un échéancier sur la fermeture de l'établissement, mais il avait finalement été rejeté par le Congrès.

La Maison-Blanche n'a pas écarté la possibilité d'utiliser le décret présidentiel pour la fermeture de la prison - une décision qui défierait l'autorité du Congrès.

En vertu de ce plan, environ 35 des 91 détenus seraient envoyés dans d'autres pays dans les prochains mois. Parmi les 60 restants, certains font face à un procès militaire alors que d'autres - qui ne sont pas accusés - sont considérés comme trop dangereux pour être libérés.

Le document prévoit des coûts de construction de 475 millions $US qui seraient amortis par des économies annuelles d'exploitation d'environ 180 millions $ US. Le coût annuel de fonctionnement de Guantanamo est évalué à 445 millions $.

Les prisons américaines pour ces détenus coûteraient entre 265 et 305 millions $ chaque année.

Treize lieux sont proposés pour abriter les prisons, dont sept dans des établissements déjà existants au Colorado, en Caroline du Sud et au Kansas.

Les défenseurs de la fermeture de la prison plaident notamment que celle-ci est un lieu de recrutement pour des groupes extrémistes. Leurs opposants estiment toutefois que de changer leur lieu de détention n'éliminerait pas ce problème.

La prison de Guantanamo a été ouverte il y a 14 ans sous l'administration du républicain George W. Bush à la suite des attentats meurtriers du 11 septembre 2001.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer