Le Défi Mauricie aura lieu

Le président du Défi Mauricie, Jean-Claude Milot, s'affaire... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le président du Défi Mauricie, Jean-Claude Milot, s'affaire avec des bénévoles à bien préparer le terrain pour le week-end prochain.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Saint-Luc-de-Vincennes) La course de chiens de traîneaux Défi Mauricie de Saint-Luc-de-Vincennes aura bel et bien lieu, a assuré le président de l'événement, Jean-Claude Milot au Nouvelliste, lundi, même s'il n'est pas tombé autant de neige que l'organisation l'aurait souhaité.

Et même s'il a plu sur la neige tombée samedi dernier, il y a un fond suffisamment épais pour accueillir les quelque 80 coureurs et leurs équipages canins tout au long du week-end des 27 et 28 février, assure-t-il.

M. Milot et les bénévoles de l'organisation s'affairaient donc, lundi, à préparer la piste de 15 milles qui servira aux compétitions. Les pistes sont en effet calculées en milles par l'organisation, explique M. Milot: les équipages de six chiens font un parcours de six milles et ceux de huit chiens courent sur huit milles. À cela s'ajoute la classe illimitée avec un équipage pouvant compter jusqu'à 22 chiens qui devront parcourir 15 milles.

Le Défi Mauricie «c'est le plus gros événement du genre dans l'est de l'Amérique du Nord», assure Jean-Claude Milot. Et c'est un peu à cause des changements climatiques, précise-t-il.

C'est qu'il y a de moins en moins de neige en Nouvelle-Angleterre. Les coureurs se rabattent donc sur le Québec où il y a plus d'assurance d'avoir des conditions hivernales propices aux compétitions. Ils arrivent parfois d'Europe, parfois des États-Unis. «Encore ce matin (lundi), j'ai eu une confirmation d'un coureur du Dakota», se réjouit le président de l'événement et maire de Saint-Luc-de-Vincennes.

Les gagnants sont les équipages qui auront fait le meilleur temps.

Cette année, les compétiteurs se partageront 13 000 $ en bourse, soit 1000 $ de plus que l'an dernier. La moitié de ces bourses seront versées aux compétiteurs de la classe illimitée, 29 % dans la classe de huit chiens et 21 % dans la classe de six chiens.

Les meneurs de chiens arriveront à 18 h, vendredi, pour s'inscrire. Le premier départ de classe à six chiens se fera à 10 h, samedi. La classe à huit chiens commence à midi et la classe illimités, à 14 h. Des départs sont prévus toutes les deux minutes dans chacune des catégories. Le même horaire se répétera dimanche.

Rappelons que l'organisation avait dû reporter la tenue du Défi Mauricie, cette année, à cause de l'absence quasi totale de neige à cette période. Les compétitions devaient avoir lieu les 30 et 31 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer