Saint-Maurice: Hydro-Québec va assurer le débit d'eau les week-ends

Hydro-Québec souhaite poursuivre, en 2016, sa collaboration avec... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Hydro-Québec souhaite poursuivre, en 2016, sa collaboration avec le milieu dans le dossier de la navigabilité de la rivière Saint-Maurice selon les mêmes paramètres que ceux de l'essai 2015.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Le maire de La Tuque, Normand Beaudoin, avait une bonne nouvelle à annoncer concernant la navigation sur la rivière Saint-Maurice pour l'été prochain.

Il a annoncé lors de l'Assemblée publique de mardi qu'Hydro-Québec allait garantir un niveau d'eau suffisant pour les bateaux du vendredi au dimanche comme elle l'a fait l'an passé. Il s'agira d'une deuxième période d'essai pour la société d'État.

Hydro-Québec souhaite poursuivre, en 2016, sa collaboration avec le milieu dans le dossier de la navigabilité de la rivière Saint-Maurice selon les mêmes paramètres que ceux de l'essai 2015. La société d'État et la Corporation de développement de la rivière Saint-Maurice se rencontreront bientôt afin de faire le bilan technique de l'essai 2015.

«En assurant un débit de 440 m3/sec à La Tuque du vendredi au dimanche, Hydro-Québec permettait de meilleures conditions de navigabilité sur la rivière Saint-Maurice, et ce, pour la période du 1er juillet au 15 septembre. Pour être en mesure d'offrir ces conditions de navigabilité durant les fins de semaine, les débits sur la rivière étaient réduits du lundi au jeudi», a mentionné Élisabeth Gladu, conseillère relations avec le milieu Mauricie et Centre-du-Québec chez Hydro-Québec.

La collaboration d'Hydro-Québec était arrivée «un peu tardivement» l'année passée. Le maire de La Tuque était très content de l'apprendre au beau milieu de l'hiver, plusieurs mois avant que la belle saison arrive.

«Ça va beaucoup nous aider à attirer des plaisanciers jusque chez nous. On sait d'avance qu'il va y avoir de l'eau la fin de semaine, alors ça devrait convaincre les plaisanciers de monter jusqu'ici. C'est plus facile de planifier une sortie jusqu'à La Tuque quand tu es certain que tu ne manqueras pas d'eau. Si malgré cela, les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes cet été, au moins on pourra se dire qu'on a tout fait pour que ça marche», a lancé le maire Beaudoin.

Ce dernier a aussi tenu à rassurer les gens qui sont contre le projet de balisage de la rivière et contre la marina.

«Je veux dire à ces gens-là que nous avons pris un engagement de cinq ans, alors il faut aller au bout de notre idée et compléter le contrat qui se terminera en 2017. Quand le contrat de 5 ans sera terminé, si la majorité des gens sont toujours contre, je serai le premier à dire qu'on laisse tomber, mais il faut se donner toutes les chances de voir si ça marche avant de tirer sur la plug», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer