La Tuque veut prévenir tout cartel de l'essence

L'essence se vendait 90,4 cents le litre à... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'essence se vendait 90,4 cents le litre à La Tuque, mardi.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Depuis une douzaine de jours, les stations-service de la ville de La Tuque affichent l'essence ordinaire à environ 90,4 cent le litre, le prix le plus bas de la région.

Drôle de coïncidence, le conseil de ville de La Tuque a adopté, mardi soir, une résolution demandant au Bureau de la concurrence d'examiner le prix de l'essence sur le territoire du Haut Saint-Maurice afin d'écarter tout complot ou cartel sur le territoire.

Il faut dire que, selon le conseil municipal, les citoyens paient plus cher, voire trop cher pour l'essence dans le Haut Saint-Maurice depuis trop longtemps. La Ville veut en avoir le coeur net.

«On a un des prix les plus bas à l'heure actuelle, c'est vrai, mais j'aime mieux ne pas prendre de chance. [...] Il semble que ça donne déjà des résultats, l'essence est moins chère qu'à Trois-Rivières et Shawinigan. C'est un sujet qui nous préoccupe et on travaille là-dessus au bénéfice de tous les citoyens», a souligné le maire de la municipalité, Normand Beaudoin.

«On est les plus bas, oui, mais ça fait entre 10 et 15 ans qu'on est toujours les plus hauts. Est-ce que c'est parce qu'on a commencé à brasser des affaires que ça fait changer les choses? Méchante coïncidence!», a ajouté le conseiller municipal, Luc Martel.

La Ville demande l'intervention du Bureau de la concurrence sur la fixation du prix de l'essence dans le Haut Saint-Maurice, notamment parce qu'il est chargé de l'administration de la loi sur la concurrence qui contient, entre autres, des dispositions contre le complot visant la fixation de prix de l'essence. Le conseil municipal a fait remarquer que le prix de l'essence varie de façon considérable d'un endroit à l'autre uniquement sur le territoire de la Mauricie.

Les élus déplorent également que le prix de l'essence, mis à part les deux dernières semaines, soit plus élevé sur le territoire du Haut Saint-Maurice qu'ailleurs dans la région.

Une copie de la résolution sera envoyée au député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, ainsi qu'à la députée de Laviolette, responsable de la région et ministre du Tourisme, Julie Boulet.

Un détaillant, qui n'avait aucune explication à fournir sur ce prix aussi bas dans le Haut Saint-Maurice, a demandé au conseil de ville de faire reconnaître le Haut Saint-Maurice comme étant une région éloignée.

«Ce serait peut-être bon qu'on ait le même privilège qu'au Lac-Saint-Jean, un rabais de 6 cents sur le gaz. Au Lac-Saint-Jean, ils sont une région éloignée, je pense qu'on est assez éloigné ici! On pourrait l'avoir ce rabais-là», a lancé le propriétaire d'une station-service.

«Dans le temps on avait 2 cents, on veut savoir pourquoi on l'a perdu et on veut le ravoir. Si c'est 6 cents, on va le prendre», a répondu le conseiller Luc Martel.

Le prix le plus bas en Mauricie et au Centre-du-Québec

Présentement, le prix de l'essence à La Tuque est le plus bas de la Mauricie. Ailleurs, le litre varie entre 95,4 et 92,4 cents le litre. Un montant trop cher selon le CAA-Québec. En date de mardi, la marge au détail à Trois-Rivières était de 8,6 cents alors qu'elle est habituellement de 6,1 cents.

«Puisque la marge au détail est plus élevée que la moyenne des 52 dernières semaines, un ajustement du prix à la baisse serait souhaitable», a affirmé Rébecca Salesse, conseillère en communication chez CAA-Québec.

Toutefois, impossible de connaître la marge au détail à La Tuque. CAA-Québec n'observe pas le prix affiché à La Tuque et la Régie de l'énergie non plus. 

Deux raisons peuvent, entre autres, influencer le prix à la pompe à La Tuque, soit le coût de transport qui est plus important en raison de son emplacement géographique et le volume de vente qui est moins important. 

Selon le service info essence de CAA-Québec, en Mauricie l'essence ce vend en moyenne 95 cents le litre alors que le prix réaliste estimé est de 91,5 cents. Au Centre-du-Québec, un litre coûte présentement aux alentours de 94,1 cents alors que le CAA-Québec estime qu'il devrait se vendre à 88,6 cents.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer