La FSSS-CSN régionale rejette l'entente de principe

Claude Audy... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Claude Audy

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) Les accréditations syndicales affiliées à la Fédération de la santé et des services sociaux de la CSN (FSSS-CSN) en Mauricie et au Centre-du-Québec ont rejeté massivement l'entente de principe soumise par le gouvernement au mois de décembre.

Après trois semaines et de nombreuses assemblées, le vice-président régional FSSS-CSN, Claude Audy, a fait savoir que 25 des 27 accréditations syndicales ont dit non. Une seule s'est prononcée en faveur. La dernière accréditation, quant à elle, était divisée. L'assemblée s'est conclu par un résultat nul.

«Le message est clair dans notre région, ils ont rejeté ça très massivement», a lancé M. Audy.

Principalement, ce sont les questions de l'équité salariale et des salaires qui ne passent pas auprès des travailleurs.

«Ce sont les deux points majeurs que les gens n'acceptent pas. C'est beaucoup d'argent», a confirmé Claude Audy.

Le taux de participation qui se situe entre 25 et 30 % - bien qu'il semble bas - est très satisfaisant pour le vice-président régional FSSS-CSN.

«Depuis le début de la négociation avec le gouvernement, on a un taux d'implication syndicale jamais atteint. Les résultats sont significatifs. On avait des salles bondées alors qu'il y a des années où on a de la misère à atteindre le quorum. On est très satisfait», soutient Claude Audy.

Le refus est sans équivoque dans la région. Toutefois, il faut que le syndicat obtienne une double majorité à l'échelle provinciale pour rejeter officiellement l'offre. La tendance allait en ce sens dans les derniers jours.

«Évidemment qu'on va retourner à la table de négociation. [...] On s'attend à ce que le gouvernement s'assoie. Il nous dit qu'il veut mettre fin à l'austérité et qu'il veut faire une relance économique. Le gouvernement a juste à s'asseoir avec nous et on va faire des négociations de bonne foi et essayer de trouver un compromis acceptable».

La FSSS-CSN représente plus de 6000 personnes dans la région, majoritairement des infirmières, des employés de bureau, des employés de service auxiliaires, et des professionnels.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer