Structure Robko prend la relève de Fermco

l'ancienne usine Fermco de Saint-Adelphe a quitté les... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

l'ancienne usine Fermco de Saint-Adelphe a quitté les mains d'un syndic pour reprendre vie l'automne dernier, et ce, grâce à l'acquisition des actifs par un groupe de Québec, Structure Robko, au coût de deux millions de dollars.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Saint-Adelphe) Fermée pendant neuf mois, l'ancienne usine Fermco de Saint-Adelphe a quitté les mains d'un syndic pour reprendre vie l'automne dernier, et ce, grâce à l'acquisition des actifs par un groupe de Québec, Structure Robko, au coût de deux millions de dollars.

Dans l'ordre habituel, on retrouve la ministre responsable... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve la ministre responsable de la Mauricie, Julie Boulet, et le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François Philippe-Champagne, visitant les installations avec le directeur de l'usine de Saint-Adelphe, Frédéric Lapointe, et l'un des copropriétaires de Structure Robko, Ralph Koehler.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Et même si le tout a été conclu sans aide gouvernementale, c'est en présence de la nouvelle ministre responsable de la Mauricie, Julie Boulet, et du député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, que les nouveaux propriétaires ont confirmé lundi la relance avec un noyau de 25 employés qui est appelé à doubler d'ici la fin de l'année pour répondre à la demande. Entre autres, journaliers, assembleurs et techniciens seront recherchés.

«On voulait faire nos structures nous-mêmes et les préfabriquer pour augmenter le contrôle de la qualité des matériaux utilisés dans nos maisons. Quand on a eu vent de la fermeture de l'usine, on y a vu une opportunité et un potentiel pour notre entreprise, mais aussi pour le marché des structures à ossature de bois», a expliqué l'un des copropriétaires, Ralph Koehler devant plusieurs dignitaires et les membres du personnel qui proviennent, en bonne partie, de Fermco.

Il faut dire que Structure Robko est une filiale de l'entreprise Les Développements Robko, un promoteur bien établi dans la région de la Vieille Capitale. Ses nouvelles installations situées en Mauricie lui fourniront ainsi des structures à ossature de bois de haute qualité pour des bâtiments résidentiels, commerciaux et agricoles. «Nous avons l'ambition de devenir un chef de file dans la fabrication de structures à ossature de bois au Québec. L'usine de Saint-Adelphe possède des installations sur mesure qui répondent à nos besoins. De plus, comme promoteur immobilier, nous exigeons le meilleur contrôle de la qualité des produits utilisés pour la construction des maisons destinées à notre clientèle. Chez Robko, nous ne faisons aucun compromis sur la qualité», a ajouté M. Koehler.

Selon lui, la fabrication des structures à ossature de bois permet également d'être plus productif, plus efficace et plus rapide lors de la construction d'une propriété. L'entreprise contrôle les délais de livraison, économise sur les coûts de production et réduit considérablement le gaspillage des matériaux. «C'est un grand jour pour nos employés. Nous avons la ferme intention de maintenir en activité l'usine de Saint-Adelphe à long terme. Structure Robko prévoit investir plusieurs dizaines de milliers de dollars dans cette usine au cours des prochaines années. Nous croyons que le marché des structures préfabriquées est appelé à prendre de l'ampleur au Québec parce qu'il répond à un besoin criant dans le milieu de la construction», a déclaré M. Koehler.

Évidemment, pour Julie Boulet, qui était fébrile de retrouver dès mardi les banquettes ministérielles avec la reprise des travaux à l'Assemblée nationale, il s'agit «d'une excellente nouvelle pour les emplois».

«Dans Mékinac, chaque emploi compte. C'est un message positif à la communauté. C'est ce qu'on recherche comme moteur économique. C'est un début modeste qui assure la pérennité d'une usine qui a déjà compté près de 300 emplois», a commenté la députée de Laviolette, soulignant que le groupe Robko est «une entreprise crédible qui a les reins solides».

Même si les propriétaires ne sont pas à la recherche du soutien de l'État à cette étape du projet, la ministre du Tourisme leur a tout de même offert sa collaboration pour les soutenir dans d'éventuels projets de modernisation, d'agrandissement ou de formation de la main-d'oeuvre. «On sera toujours à l'écoute de vos besoins», a-t-elle promis.

Or, ce message fut repris par le député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne. «Vous aurez l'appui du gouvernement fédéral dans tous vos projets. C'est grâce à des entrepreneurs comme vous qu'on va réussir. C'est sûr qu'on va être là aujourd'hui comme demain. Ma porte est ouverte», a-t-il assuré tout en évoquant un taux de change qui favorise les exportations.

Provenant lui-même d'une famille d'entrepreneurs, le secrétaire parlementaire du ministre des Finances dit comprendre la prise de risques associée au monde des affaires. Et il a démontré l'importance que représente la création de 50 emplois dans une communauté qui compte près de 1000 habitants.

D'ailleurs, le maire de Saint-Adelphe, Paul Labranche, était visiblement heureux de voir revivre cette usine de la rue du Moulin. «On espère que ça va amener des familles et stimuler notre économie pour la sauvegarde de nos services de proximité», a-t-il indiqué.

Le premier magistrat admet que l'impact de la fermeture de Fermco était perceptible dans le village. «On s'en est aperçu. Il y a des familles qui hésitaient entre rester ou partir», a-t-il raconté au Nouvelliste.

Même si les Boiseries Ravco, propriété de Gestion Rémabec, font travailler une quarantaine de personnes dans le milieu, le maire Labranche a chaleureusement souhaité la bienvenue à Structure Robko sur son territoire. «Vous pourrez compter sur le support de la municipalité et de la MRC de Mékinac», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer