Saison catastrophique à Sainte-Anne-de-la-Pérade

Faute de temps froid, les visiteurs ont été... (Olivier Croteau)

Agrandir

Faute de temps froid, les visiteurs ont été beaucoup moins nombreux lors de la saison de la pêche au poulamon à Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le temps clément des derniers jours n'aura pas permis aux pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne de sauver leur saison. Alors que le festival de pêche aux petits poissons des chenaux a pris fin dimanche, des pertes de 40 à 50 % sont à prévoir pour la saison 2016.

Dimanche, il y avait foule sur la rivière. La thématique d'un week-end country s'est avérée un succès aux yeux des organisateurs. Un baume sur les plaies des pourvoyeurs qui l'ont eu difficile. Non seulement la saison s'est-elle amorcée avec une vingtaine de jours de retard, mais il a aussi fallu sortir les chalets de la rivière lorsque le mercure a grimpé de plusieurs degrés au-dessus de la barre du zéro. Le village était à rebâtir. C'est toutefois des événements qui se sont déroulés loin de Sainte-Anne-de-la-Pérade qui ont fait chuter le nombre de touristes originaires d'ailleurs que de la région, selon le président de l'Association des pourvoyeurs de pêche aux petits poissons des chenaux, Steve Massicotte.

«C'était une année très difficile. Lorsque les gens voient à la télévision des chalets et des voitures caler dans le fleuve Saint-Laurent, ça nous fait mal. Pourtant, ici, nous étions blindés et la glace avait 25 pouces d'épaisseur. Les chalets ne partaient pas ici mais les gens associent ce qui se passe sur le fleuve à la pêche au poulamon. Il a fallu se battre avec ça toute l'année. Ç'a fait en sorte que nous avons reçu énormément d'appels de gens qui étaient inquiets et on a dû travailler fort pour leur dire que c'était correct. Mais il y a eu des annulations.»

Les pertes pourraient se compter en millions, puisque les retombées de la saison sont estimées entre 5 et 6 M $ annuellement.

Les pourvoyeurs pourront au moins se consoler du fait que le festival, qui s'est tenu lors des trois derniers week-end, s'est avéré un succès et les nouveautés qui avaient été mises de l'avant en 2016 devraient toutes être de retour. Les dégustations de poulamon, et les ateliers enseignant comment apprêter ce poisson souvent mal-aimé, une initiative mise de l'avant avec l'aide du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, ont été populaires.

«Pour les dégustations, nous manquions de poisson chaque fin de semaine!, lance M. Massicotte. Selon le budget, nous allons tenter de rehausser plusieurs activités pour l'an prochain.»

D'ailleurs, les organisateurs sont déjà à la table à dessin afin de s'assurer que la 79e édition du festival en sera une grande puisqu'elle coïncidera avec le 350e anniversaire de la municipalité de Sainte-Anne-de-la-Pérade.

Meghan Bournival a profité de la thématique country... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

Meghan Bournival a profité de la thématique country lors dernière journée du festival de la pêche aux poissons des chenaux.

Olivier Croteau

Pas de fin de saison tardive

La fin du festival sur la rivière ne signifie toutefois pas que la pêche est terminée, puisque la saison se conclura officiellement le 14 février. L'Association espérait que le temps froid qui s'est fait attendre en décembre permettrait de ranger le fil à pêche plus tard qu'à l'habitude. On voulait même faire appel à un biologiste afin de vérifier si la chaleur de l'eau influençait la descente du poulamon vers son site de frai. Cette hypothèse ne s'est toutefois pas confirmée. «Nous n'avons pas eu besoin de biologiste, nous avons constaté que la prise de poissons a diminué. Nous allons maintenir la date du 14 février comme lors des 10 dernières années. Nous ne voulons pas étirer la sauce», note le président de l'Association.

C'est donc le 15 février, au matin, que les chalets de pêche quitteront la rivière Sainte-Anne.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer