Un processus utile, selon Nemaska Lithium

Réal Daneault était présent avec d'autres partisans du... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Réal Daneault était présent avec d'autres partisans du projet de Nemaska Lithium devant l'hôtel de ville de Shawinigan lundi.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) À entendre Simon Thibault, directeur, responsabilité sociale et environnementale chez Nemaska Lithium, l'entreprise n'est pas tant surprise de l'appui démontrée par la population de Shawinigan lundi que par la démarche de contestation du changement de zonage amorcée le mois dernier.

La jeune société a évidemment été mise au courant très rapidement du résultat de la tenue de registre. Un délai d'un mois supplémentaire pour attendre le résultat d'un référendum aurait irrité les dirigeants, mais cette menace est maintenant écartée.

«Notre étonnement venait surtout du fait qu'il y ait une tenue de registre», commente M. Thibault. «Mais quand on regarde ce qui s'est passé dans la dernière semaine, nous sommes plutôt contents que ça ait eu lieu. C'est un processus démocratique qui a sa raison d'être. En fait, les opposants ont souligné des inquiétudes et ça nous permettra d'en tenir compte lors de nos séances d'information. Il y a déjà un bon travail de débroussaillage qui a été fait!»

Le porte-parole avoue avoir été particulièrement touché par la présence d'une trentaine de personnes devant l'hôtel de ville tout au long de la journée pour saluer l'arrivée de Nemaska Lithium à Shawinigan.

«On ne s'attendait définitivement pas à ça», sourit-il. «On s'attendait à un faible nombre de signataires, mais pas à aussi grand nombre de supporteurs devant l'hôtel de ville. Quand nous avions fait les audiences publiques du projet minier en territoire cri, nous avions aussi eu des supporteurs qui étaient venus manifester. C'était du jamais-vu en territoire cri! C'était comme une récidive, pour nous.»

M. Thibault raconte que cette demande d'approbation référendaire avait, sur le coup, freiné un enthousiasme qui lui paraissait unanime dans la communauté. Il a craint les complications pendant quelques jours, mais le message envoyé hier le rassure au plus haut point. «Ça élimine tous les doutes», se réjouit-il.

Image positive

La Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan n'est également pas trop fâchée de la tournure de cette contestation. Le directeur général, Martin Saint-Pierre, a passé une partie de sa journée d'hier devant l'hôtel de ville et il affichait son sourire des grandes occasions après le dévoilement du résultat.

«Tout ce tapage médiatique pour trois opposants qui se sont déplacés!», récapitule-t-il. «Peut-être que leurs interrogations étaient légitimes, mais le message est très clair. La dernière semaine a porté fruit. Bienvenue à Nemaska Lithium!»

M. Saint-Pierre souhaite que tout investisseur qui analyse la possibilité de s'établir à Shawinigan ait bien saisi le cri du coeur lancé par la population depuis une semaine.

Partager

À lire aussi

  • <em>Victoire amère</em>

    Éditorial

    Victoire amère

    Shawinigan vient de pousser un deuxième soupir de soulagement en moins de deux semaines. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer