Réno-Dépôt se rapproche du centre Les Rivières

Rona a demandé à la Ville de Trois-Rivières... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Rona a demandé à la Ville de Trois-Rivières une dérogation mineure concernant les locaux de l'ancienne chaîne Target. L'entreprise souhaiterait y établir une quincaillerie de la bannière Réno-Dépôt.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La bannière Réno-Dépôt se rapproche du centre commercial Les Rivières et des locaux laissés vacants par le départ de la chaîne Target.

L'entreprise a demandé à la Ville de Trois-Rivières une dérogation mineure au règlement de zonage afin d'aménager notamment un centre de jardin. Cette démarche démontre le sérieux du géant de la quincaillerie, croit le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

L'entreprise demande une dérogation mineure afin d'aménager une aire extérieure d'entreposage dans la cour donnant sur la 6e Rue et une autre, saisonnière, dans la cour avant située du côté du boulevard des Forges.

Chez Rona, l'entreprise qui possède la bannière Réno-Dépôt, on se faisait avare de commentaires lundi. Valérie Gonzale du service des communications de l'entreprise indiquait que «tout n'est pas finalisé» et qu'il était «prématuré» de parler de l'établissement d'un magasin de la bannière de Réno-Dépôt au centre commercial Les Rivières.

Toutefois, le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, estime que cette demande de dérogation mineure est de très bon augure et qu'elle démontre clairement le sérieux de l'entreprise. Il se dit en confiance de voir s'établir dans les anciens locaux de Target d'une superficie de 85 000 pieds carrés - anciennement Zellers - une quincaillerie de la bannière Réno-Dépôt.

«Depuis la fusion municipale, il y a une panoplie de quincailleries qui ont été ouvertes. Ces entreprises font des études de marché et ils sont très optimistes quant à la construction à Trois-Rivières», soutient le maire. «Quand j'ai dit que la construction va bien à Trois-Rivières...»

L'emplacement de cette nouvelle grande quincaillerie s'avère avantageux pour tous les résidents du nord de Trois-Rivières. La majorité de ces commerces sont actuellement situés dans les secteurs plus au sud de la ville ainsi que dans le secteur Cap-de-la-Madeleine.

«Ça sera la seule au nord de la ville. Et il y a une clientèle importante dans ce secteur à desservir», note le maire. «C'est une bonne nouvelle, car si les prévisions indiquent qu'il y aura des constructions, c'est bon pour la ville.»

Étant le bâtiment commercial qui génère le plus de taxes pour la Ville de Trois-Rivières - il est évalué à 198 millions $ -, l'occupation d'un très grand local du centre commercial Les Rivières ne sera que bénéfique pour les coffres de la Ville.

«Nous sommes contents que ce local se remplisse. Lorsque Target a fermé ses magasins, ç'a fait mal à tout le Canada. Ce n'était pas une bonne nouvelle au niveau des emplois», ajoute Yves Lévesque.

Bien que l'entreprise n'a pas officiellement annoncé qu'elle ouvrira une quincaillerie à cet endroit, l'administration municipale rêve déjà des emplois qui y seraient créés. Lors de la fermeture de Target, pas moins de 120 personnes ont perdu leur emploi.

«Ce ne sont pas les emplois les plus rémunérés, mais ce sont des emplois importants pour ceux qui les ont. [...] Le fait que ça va rouvrir avec un nouveau commerce, ça va créer des emplois», ajoute le maire. «Pour nous, c'est une très bonne nouvelle.»

Le portrait du centre commercial Les Rivières devrait se transformer avec l'arrivée très probable d'un Réno-Dépôt ainsi que la construction d'un nouveau bâtiment dans le stationnement devant l'ancien Target pour la succursale de la Société des alcools du Québec (SAQ) située actuellement sur Jacques-de-Labadie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer