Sainte-Anne: la glace est sécuritaire assure le président

Steve Massicotte, président de l'Association des pourvoyeurs de... (François Gervais)

Agrandir

Steve Massicotte, président de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne, a extrait un bloc de la rivière pour Le Nouvelliste, question de montrer l'épaisseur de la glace sous le village de cabanes à pêche.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Sainte-Anne-de-la-Pérade) Le président de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne, Steve Massicotte, doit encore une fois se faire rassurant. C'est qu'à cause du temps anormalement doux qu'il fait cet hiver, certains habitués de la pêche au poulamon ont quelques craintes de venir sur la rivière, au point d'appeler la Sûreté du Québec pour vérifier s'il est sécuritaire de s'y aventurer. Or à certains endroits, la surface est gelée jusqu'à 30 pouces d'épaisseur, dit-il. M. Massicotte a même pris la peine d'extraire de la rivière, pour Le Nouvelliste, un bloc de glace de 21 pouces bien assez épais pour soutenir le village de pêche.

Toute cette inquiétude vient des problèmes que certains pêcheurs sur glace ont vécus, il y a quelques jours, sur le fleuve Saint-Laurent, alors qu'il y avait des risques de détachement des glaces au large du quai de Sainte-Angèle-de-Laval, à Bécancour.

«Tout cela ne nous concerne pas», rappelle encore et encore M. Massicotte. «Nous sommes sur une rivière ici, pas sur le fleuve et la glace est bien prise. Elle a été arrosée», dit-il, une information qu'il lui faut répéter et répéter dans les médias pour apaiser les craintes de la clientèle de l'extérieur de la région.

Après tout, les pourvoyeurs n'installeraient pas leurs cabanes sur la rivière s'ils risquaient de perdre leur équipement, on l'a vu en début de saison. Mais le village est maintenant complet, sur la rivière Sainte-Anne. Les activités battent leur plein et même les poissons font leur part du contrat.

Les pêcheurs repartent avec de jolies pêches, variant de 50 à 600 petits poissons des chenaux. Quant aux pourvoyeurs, ils affichent d'ailleurs presque complet pour le jour, samedi.

Le week-end qui s'amorce au festival de pêche aux petits poissons des chenaux se déroulera sous une thématique sportive.

Le tournoi de volley-ball sur neige est de retour alors qu'une dizaine d'équipes s'affronteront pour des matches amicaux sur la rivière Sainte-Anne.

Environnement Canada prévoit un maximum de 5 degrés sous zéro, samedi, ce qui permettra aux visiteurs de profiter aussi des ateliers gratuits de «slachline» (marche en équilibre sur un câble à un pied du sol) pour petits et grands tandis que le saut à l'élastique trampoline devrait être en opération tant samedi que dimanche. Un jeu gonflable de gladiateurs attend également les festivaliers.

L'animation musicale sera assurée par Gaston Giroux.

Le temps devrait être parfait samedi, avec de faibles averses de neige intermittentes, tandis que dimanche, les météorologues prévoient 4 degrés au-dessus du point de congélation et peut-être de la pluie.

Cela ne changera rien aux activités et surtout à la solidité de la glace, assure M. Massicotte.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer