Fernand Montbleau est retrouvé sans vie

Fernand Montbleau a été retrouvé mort derrière l'aréna... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Fernand Montbleau a été retrouvé mort derrière l'aréna Jérôme-Cotnoir.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nancy Massicotte
Nancy Massicotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après quelques heures de recherches intensives, le pire scénario s'est réalisé vendredi matin dans le dossier de la disparition de Fernand Montbleau.

Fernand Montbleau... - image 1.0

Agrandir

Fernand Montbleau

L'homme de 68 ans a été retrouvé sans vie vers 11 h 45, le long d'une voie ferrée située entre l'aréna de Trois-Rivières-Ouest et l'édifice de la Fédération des caisses Desjardins. Tout semble indiquer que le pauvre homme, qui était peu vêtu, aurait parcouru à pied un kilomètre dans un froid mordant avant de s'écrouler sur le sol et de mourir. Il est par contre encore trop tôt pour savoir si la température est à l'origine du décès. Ce sera en effet au coroner, en collaboration avec la Sécurité publique de Trois-Rivières, de faire la lumière sur les causes et les circonstances.

M. Montbleau demeurait dans une ressource de type familiale située sur la rue du Sablé. Celle-ci accueille des personnes qui sont référées notamment par le Centre de services en déficience intellectuelle. C'était le cas de l'homme de 68 ans qui éprouvait des problèmes à ce niveau. Il a été vu la dernière fois vers 22 h 30 jeudi par le personnel de la résidence. Il se préparait alors à se coucher. Sa disparition a finalement été constatée tôt vendredi matin. Un appel a été logé au service de police à 7 h 30.

Dès lors, des recherches intensives ont été effectuées par les policiers dans le secteur. On craignait en effet le pire compte tenu de la température et du fait que M. Montbleau était légèrement vêtu. Le sexagénaire portait seulement un t-shirt, un manteau, un pyjama et des pantoufles. Il n'avait même pas pris le temps de mettre sa prothèse dentaire et ses lunettes. Tout semblait indiquer qu'il pouvait être désorienté.

Plus d'une vingtaine de policiers ont ratissé le secteur à pied et en véhicule dans le cadre de ce vaste déploiement. Le poste de commandement a été installé dans le stationnement du Centre de formation professionnelle Bel-Avenir. L'unité de soutien opérationnel a aussi été mis à contribution avec des motoneiges. Plus le temps passait et plus le périmètre de recherche était élargi.

Finalement, un citoyen a localisé les pantoufles de M. Montbleau. Dans les minutes suivantes, les policiers ont été en mesure de retrouver le corps de l'homme à proximité.

Par le biais d'un communiqué émis dans l'après-midi, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec CIUSSS MCQ s'est dit désolé du décès de M. Montbleau et a fait part de ses plus sincères condoléances à sa famille et à la ressource. «Il s'agit d'un événement fort malheureux et non souhaitable. Le CIUSSS MCQ ne commentera pas la situation en raison du caractère confidentiel lié à la protection des renseignements personnels de l'usager. L'établissement prend la situation très au sérieux. Comme il le fait lors de tous les incidents et accidents, une analyse interne est actuellement menée. Nos interventions sont en lien avec les proches et la ressource», peut-on lire dans ce communiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer