Alzheimer: L'Appui Mauricie finance cinq projets

Florence Pauquay et Brian Dickinson, respectivement directrice générale... (François Gervais)

Agrandir

Florence Pauquay et Brian Dickinson, respectivement directrice générale et président de l'Appui Mauricie, posent en compagnie de Marianne Daveluy, adjointe à la direction du centre de ressources Alzheimer Carpe Diem.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) En ce mois de la sensibilisation à la maladie d'Alzheimer, l'organisme l'Appui Mauricie pour les proches aidants d'aînés présente cinq projets mettant en lumière les défis des gens qui soutiennent un proche vivant avec la maladie d'Alzheimer ou une maladie apparentée.

Dans le cadre d'un appel de projets, l'Appui Mauricie a retenu cinq propositions d'organismes à but non lucratif qui offriront en janvier des activités d'information, de formation et d'échange sur la maladie d'Alzheimer et sur les enjeux auxquels sont confrontés les proches aidants d'un aîné en étant affecté.

L'adjointe à la direction de Carpe Diem - Centre de ressources Alzheimer, Marianne Daveluy, indique que plus de 747 000 Canadiens vivent avec la maladie d'Alzheimer ou une maladie apparentée, et qu'en Mauricie, environ 4000 personnes en sont atteintes. Elle remarque que la maladie est encore entourée de préjugés et d'une méconnaissance «qui ont des impacts sur les gens qui reçoivent le diagnostic et ceux qui les entourent».

Mme Daveluy énumère entre autres les préjugés qui attribuent spontanément aux personnes atteintes d'Alzheimer des problèmes d'agressivité, des troubles de comportement ou l'incapacité de reconnaître leurs proches. La sensibilisation à la maladie, canalisée en ce mois de janvier, contribuera à démystifier la maladie, ses stades et ses subtilités.

«C'est une maladie dégénérative pour laquelle on n'a pas encore trouvé de remède. Elle entraîne des changements progressifs chez ceux qui en sont atteints. Pour les proches aidants et les malades, les plans changent. Ça demande beaucoup de disponibilité pour le proche aidant. Mais malgré tout ça, la volonté des gens est de continuer à vivre le plus normalement possible et dans des conditions de dignité», résume Marianne Daveluy.

L'Appui Mauricie gère une enveloppe d'un peu plus de 3,3 millions $ qui, de 2013 à 2018, sera dédiée au développement et à la consolidation du soutien aux proches aidants d'aînés. Le président de l'Appui Mauricie Brian Dickinson reconnaît l'importance de s'impliquer dans la semaine de sensibilisation à la maladie d'Alzheimer «parce que les aidants qui soutiennent un proche avec cette maladie ont des défis spécifiques.»

Il ajoute que 75 % des fonds distribués sont versés aux proches qui s'occupent d'une personne atteinte d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée. «C'est une clientèle-cible à rejoindre», insiste-t-il.

Les projets financés

L'Appui Mauricie a consacré environ 15 000 $ pour la concrétisation de cinq projets soumis par autant d'organismes à but non lucratif. Le centre Carpe Diem offre une conférence et deux formations gratuites. La conférence du 13 janvier présentera l'approche et les services offerts, en plus de démystifier la maladie. Deux journées de formation, les 18 et 21 janvier, viseront à mieux comprendre la personne affectée et àapprendre à communiquer autrement avec elle. Des pistes de solutions seront évoquées pour, entre autres, éviter l'épuisement du proche aidant.

L'Association des aidants naturels du Bassin de Maskinongé organise deux «causeries en blanc», des périodes d'échange et de partage pour les proches aidants. Ces rendez-vous sont prévus le 29 janvier de 13 h 30 à 16 h 30 à Saint-Paulin et de 18 h 30 à 21 h 30 à Louiseville. Les causeries seront animées par un professionnel de Carpe Diem, qui présentera une conférence sur le deuil blanc. Les participants sont invités à se vêtir de blanc.

L'Association des personnes aidantes de la Vallée-de-la-Batiscan a formé un partenariat avec Le Bulletin des Chenaux et Le Bulletin de Mékinac pour publier un cahier spécial le 3 février dans les deux journaux. L'idée est entre autres de rejoindre des proches aidants non réseautés. La Gazette Mauricie préparera aussi un dossier spécial de deux pages dans le but, notamment, de favoriser l'auto-reconnaissance des proches aidants et de sensibiliser leur entourage à ce qu'elles vivent.

Toujours dans une démarche médiatique, Radio Shawinigan consacrera une semaine à la proche aidance, du 25 au 29 janvier. Des entrevues, témoignages et des chroniques d'experts seront au menu.

Notons enfin que jusqu'au3 février, les proches aidants peuvent s'inscrire à un concours leur donnant une chance de gagner un moment de détente pour deux au spa nordique Kinipi. On peut en savoir plus à l'adresse lappui.org/mauricie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer