Motoneige: les sentiers et les cours d'eau ne sont pas sécuritaires

Malgré les quelques bordées de neige tombées sur le sud du Québec au cours de... (Archives Le Nouvelliste, Gabriel Delisle)

Agrandir

Archives Le Nouvelliste, Gabriel Delisle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Malgré les quelques bordées de neige tombées sur le sud du Québec au cours de la dernière semaine, la grande majorité des sentiers de motoneige de la Mauricie ne sont pas encore ouverts.

La neige au sol n'est pas suffisamment abondante pour aménager les sentiers sécuritairement. La Sûreté du Québec (SQ) invite de plus les motoneigistes à la prudence, alors que les cours d'eau ne sont pas encore sécuritaires.    

«Nous ne pouvons pas encore ouvrir les sentiers. Il n'y a pas suffisamment de neige pour recouvrir les souches et les roches. Et les cours d'eau ne sont pas balisés, car nous ne pouvons pas y circuler. Les glaces ne sont pas assez épaisses», affirme Yves Boucher, secrétaire du Club de motoneige de la Mauricie. 

«La majorité des 300 km de sentier que nous avons sont presque prêts, mais le réseau n'est pas encore sécuritaire. Nous demandons aux motoneigistes de ne pas emprunter pour l'instant nos sentiers.» 

À l'instar de ce regroupement, les grands clubs de motoneigistes de la Mauricie ne sont également pas en mesure d'ouvrir les sentiers. «Nous souhaitons une bonne bordée de neige. Nous mettons les chapelets sur les cordes à linge», ajoute M. Boucher.

Le Club de motoneige de la Mauricie souhaite empêcher les motoneigistes d'emprunter les cours d'eau. Des barrières sont clairement installées devant l'accès des rivières et des lacs, afin d'éviter qu'on ne s'y aventure. 

D'ailleurs, la SQ invite la population, et plus précisément les motoneigistes, à la prudence en ce qui concerne les cours d'eau. Trois incidents survenus depuis quelques jours dans la région auraient pu avoir des conséquences très graves. 

Depuis le début de l'année 2016, trois personnes, dont deux motoneigistes, se sont aventurées sur des cours d'eau avant que la glace ne cède sous leur poids. Heureusement, personne n'a été gravement blessé. 

Un incident a eu lieu mercredi matin à Nicolet alors qu'un motoneigiste a sombré dans l'eau de la rivière Nicolet, juste devant l'hôtel Montfort. Mardi, un événement similaire s'est produit à Shawinigan, sur la rivière Saint-Maurice. Au cours du week-end dernier, une autre personne est tombée dans l'eau de la rivière Sainte-Anne pendant qu'elle arrosait la glace. 

«Des patrouilleurs ont aussi dû intervenir mardi auprès de jeunes de 11 et 12 ans qui marchaient sur la rivière Nicolet», explique la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer