Des milliers de visiteurs pour Noël en lumière

Les visiteurs ont été nombreux dans les jardins... (François Gervais)

Agrandir

Les visiteurs ont été nombreux dans les jardins illuminés au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Une fois de plus, la magie des Fêtes a opéré au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Le bilan n'est pas officiel, mais déjà on sait que les activités de Noël en lumière ont fait courir les foules. L'événement qui s'est terminé dimanche a été couronné de succès et on pense même atteindre 20 000 visiteurs lors du décompte final.

«Le bouche à oreille a fait son effet. On a fait de la publicité aussi. C'est devenu un attrait touristique hivernal», soutient le responsable des communications, Pierre Montreuil.

«La réponse de la population prouve son attachement pour cet événement qui a une couleur unique parce que c'est à la fois culturel, religieux et touristique», ajoute-t-il.

Le Marché de Noël qui était présenté pour la deuxième fois seulement au Sanctuaire a été très populaire. Il faut dire que la température a joué en faveur des organisateurs et des exposants, qui étaient en plus grand nombre cette année.

«Avec l'absence de neige, c'est simple, l'accessibilité était parfaite et le stationnement ne manquait pas. [...] Les exposants sont satisfaits. Il y a même des gens qui voulaient revenir s'installer pour une troisième fin de semaine. Par contre, les lieux étaient déjà réservés pour la fête de la famille», souligne M. Montreuil.

La fête, elle, a dû faire avec les soubresauts de dame Nature. La fête de la famille a été écourtée d'une journée en raison de la tempête de neige le 29 décembre, mais rien pour entacher le succès des journées précédentes. «Dans les deux premiers jours, on a eu que de bons commentaires de la part des parents et grands-parents qui ont amené leurs enfants et leurs petits-enfants»

Les jardins illuminés n'ont pas perdu en popularité non plus. L'absence de neige aurait pu faire craindre le pire aux organisateurs, mais c'est plutôt l'effet contraire qui s'est produit. «On n'a jamais vu autant de chaises roulantes et de poussettes dans nos jardins. C'est notre paye de voir tous ces gens», lance M. Montreuil.

Les célébrations religieuses du 24 décembre ont fait salle comble à l'exception d'une seule. Les concerts avec les étudiants du conservatoire de musique ont été beaucoup appréciés selon le responsable des communications, et ce, malgré les sièges libres. «Les gens qui y étaient, pendant une heure, ont grandement apprécié la qualité de la musique des étudiants du conservatoire et je pourrais dire la même chose avec le Choeur du sanctuaire», lance-t-il.

L'activité Une bougie pour un ami aura aussi marqué la 13e édition de Noël en lumière. Le projet initial était d'inviter les gens à allumer une bougie à l'intention d'une personne ou d'une cause qui leur tenait à coeur. Les gens ont toutefois été invités à prier spécialement pour la jeune Cédrika Provencher. «Cela a pris une dimension additionnelle avec la découverte des ossements de Cédrika Provencher. [...] On a eu 700 personnes, on a manqué de bougies. Ça va revenir l'année prochaine. Même si le contexte n'est plus le même, on veut que l'activité soit maintenue», a expliqué Pierre Montreuil.

L'exposition de crèches et de modèles réduits a également été visitée par des milliers de personnes.

«Les gens sont estomaqués par la minutie des artisans qui construisent les maquettes et les modèles réduits», note Pierre Montreuil. Selon ce dernier, l'événement et l'organisation ont atteint une belle maturité.

«Ça plaît aux gens, ça leur fait une belle destination à un coût abordable», a conclu le responsable des communications.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer